It’s driving me mad.

Par défaut

giveafukometer

Tout en sirotant mon thé, je me suis fait une réflexion assez obvious, mais qui me semblait être plutôt matière à article. Et en ces temps de sécheresse inspirationnelle (?), on crache pas sur un sujet, quel qu’il soit.

Je me disais donc, en remuant machinalement la cuillère dans la tasse, que le changement, oui, c’est une bonne chose. Et tout le monde change avec le temps, c’est évident. Mais alors pourquoi certaines personnes s’acharnent à nous rabâcher les oreilles avec le fait qu’elles aient changé? Je veux dire, quand on a changé, les gens s’en rendent compte tout seuls, normalement. Alors pourquoi ce besoin irrépressible de crier sur tout les toits « hey! regardez moi! je suis le changement incarné! ». Et pourtant, j’en connais un certain nombre qui font ça. Comme dans une espèce de recherche de reconnaissance d’autrui. Alors que ces même gens sont ceux qui vont te dire que l’avis des autres on s’en fout, fait ta vie et te préoccupe pas du reste. Ironique n’est-ce pas? C’est toujours plus facile de donner des conseils tout faits plutôt que de se casser le cul à en élaborer des plus originaux, et plus personnalisés. Mieux encore, de les appliquer.
Mais cet article prend une tournure inattendue, je vais donc me recentrer.

Ah et avant que mon téléphone ne sonne frénétiquement, non Evguen, je ne te vise pas particulièrement en écrivant ces lignes. Ton nom m’est effectivement passé en tête, mais cet article se veut généralisant, pas ciblé, range donc cette épée dans ton cul, s’il te plait.

Où en étais-je? Ah oui. Le changement, c’est important. Mais c’est aussi relativement naturel, et si on devait tous stagner comme des abrutis pendant des années, et bien… Et bien rester égal à soi-même c’est cool, mais quand dès le départ on a pas 100% du score, il faut aussi savoir évoluer vers le mieux. Et bazar, j’enchaîne les Captain Évidence à une vitesse folle, il va falloir que je trouve une conclusion avant que ça parte sérieusement en sac de fèves puissance mille.

Bon, bah je sais plus où je voulais aller du coup. Je vous renvoie donc sur un précédent article sur le changement, ça fera de mal à personne.

Je finirais sur le fait que, le changement c’est comme le régime sans blé, on peut parfaitement l’effectuer avec modestie et discrétion. En SILENCE donc.
Bisou!

Ps: l’image n’a pas grand rapport mais fallait que je la place.

Clever.

Par défaut

[…] What does virginity mean to a queer person, who may never have vaginal intercourse in her/his/hir life? What of a lesbian who chooses to never engage in any sort of penetrative sex act her entire life, does she remain some sort of super, extra virgin? If a straight man receives a blowjob, he will in all likelihood still consider himself a virgin, but a gay man receiving a blowjob may have a more complicated understanding of what it means for his sex life. In many ways, our conception of “virginity” erases or invalidates queer sex. […]

Via Tumblr. Je vous invite a lire l’article en entier.

Bon appetit Bien sur.

Par défaut

gelatine01301633

Il y a en ce moment une video qui tourne sur FaceBook, a propos de la fabrication de la gelatine, et j’en suis venue a oublier que, moi meme, ai été particulierement choquée quand j’ai appris comment on la faisait, il y a deux ans de ça.

Je m’apprete donc peut-etre a vous apprendre des choses, alors ecoutez bien.

La gelatine la plus classique est faite a partir de couenne et de cartilages broyés de porc. Oui, de porc. Il faut savoir aussi que la plupart des produits lights contiennent des stabilisants, qui sont entres autres de la gelatine. Meme les plus grandes marques. Ce fameux E441. Ainsi, quand vous mangez un yahourt light, vous mangez du porc.

Et quand la gelatine est certifié sans porc, vous avez une chance sur deux pour que ce soit du poisson a la place. Il existe aussi des gelatines sans matiere animale, a base de plantes, mais le tarif est loin d’etre le meme.

_

Autre chose importante a savoir sur le light. Il existe plusieurs types de sucre, mais n’est apellé sucre que l’un d’entre eux: le saccharose. Il y a les autres, naturels, comme le fructose ou le glucose.

Si vous avez de la chance, votre produit sans sucre, ne contiendra effectivement pas de saccharose, mais un des autres produits sucrants ( ne portant pas l’appellation « sucre » ). Si vous avez moins de bol, ce qui remplace le sucre sera un produit chimique, ou sucre de synthese, ou plus communemant appelé edulcorant, du type aspartame et autres.

Et et general, cet edulcorant, c’est du gras.

_

Il y a enfin la derniere methode de light, utilisé surtout dans les produits comme la creme et le beurre. On ajoute de la flotte ou de l’air. Alors certes, en question quantité il y a moins de sucre ou de matiere grasse, mais il y a aussi moins de produit. Et ce vide supplementaire vous est facturé plus cher.

_

Voila, vous en savez desormais autant que moi. Et je suis prete a parier que certains auraient aimé ne pas savoir.