Comment entretenir ses jouets.

Par défaut

En janvier 2010, j’écrivais ici même un petit guide concernant l’usage du lubrifiant. Cinq ans plus tard, à quelques mois près, je me suis dit qu’il était éventuellement temps d’élargir mon champ d’informations, et de vous rédiger un autre guide, non exhaustif bien évidemment, sur l’entretien des sextoys.
N’en possédant pas personnellement, mais étant quand même pas mal intriguée par le sujet, j’ai décidé d’élargir ma palette de connaissances, avec l’aide des internets, et notamment de ma maman. J’ai en effet la chance d’avoir des parents auprès de qui je peux obtenir des réponses sur tout un tas de sujets, et en particulier concernant la sexualité, et plein d’autres trucs qui y touchent de près ou de loin.
Sur cette introduction des moins classiques, commençons.

_

En matière de sextoys, les possibilités sont infinies. Il y a une foultitude de tailles, de couleurs, de formes et de matières. C’est notamment pour cela que je considère qu’offrir un jouet ne doit pas être laissé au hasard ou à la blague potache. C’est en effet un objet personnel, intime, et à moins de connaitre la personne sur le bout des doigts (pun intented), offrir un jouet pour adultes à quelqu’un est rarement une bonne idée.

Mais en règle générale, quelque soit la matière, les jouets doivent être lavés avec de l’eau tiède savonneuse. Il est fortement déconseillé de les faire bouillir, au risque d’endommager l’objet. Egalement, j’ai lu ici et là qu’on pouvait passer ceux dépourvus de moteur, au lave-vaisselle. C’est au final assez peu recommandé, dans la mesure où la javel contenue dans les produits de lavage ne convient pas à toutes les matières, sans même parler des allergies potentielles à ladite javel.
En cas de doute, de l’eau tiède savonneuse, c’est une valeur sûre. Notez qu’il existe des produits nettoyants dédiés à cet usage, présentés sous forme de sprays, ou de lingettes, en cas de coupure d’eau, ça peut toujours servir.
Et en ce qui concerne les jouets dotés de moteur, il suffit de faire preuve d’un minimum de délicatesse, et d’éviter de passer cette partie sous l’eau.

L’astuce de Petit Kao: Certains savons laissent un genre de dépôt un peu collant selon la matière dans laquelle est faite le jouet, on peut ainsi le talquer délicatement, à condition bien sûre de le rincer avant usage.

Une petite mise en garde pour les futurs collectionneurs: Lorsque les jouets sont en contact les uns avec les autres, même ne serait-ce que quelques minutes, ils peuvent s’abîmer selon les incompatibilités des matières. Pour être tout à fait exacte, ils fondent au contact les uns des autres, et cela laisse des genre de marques comme des brûlures, qui sont irréversibles. Les textures « imitation peau » sont notamment les plus fragiles.
Ainsi, pour éviter d’abîmer vos jouets, conservez les individuellement dans des étuis/poches prévus à cet effet. Ou plus simplement dans des gants de toilettes ou des serviettes en coton. Une fois ceux ci emballés, vous pourrez les aligner dans votre tiroir à bonheur, ou votre placard à plaisir, bref, votre espace de rangement particulier. Et cette précaution est aussi utile qu’agréable, puisqu’elle assurera plus de discrétion face aux mains baladeuses indésirables, ou votre personnel de ménage.

/!\ Notez que certaines matières sont incompatibles avec le silicone contenu dans certains types de lubrifiants. Idem pour l’huile, même si vous aimez beaucoup cuisiner, elle abîmera vos jouets. En revanche les lubrifiants à base d’eau sont généralement compatibles avec tous les jouets. En cas de doute, pensez à toujours lire la notice de vos objets.

Pour terminer, sachez que l’utilisation des préservatifs n’est pas obligatoire pour un usage strictement personnel, mais cela facilite le nettoyage ultérieur du sextoy. Et même dans une optique purement individuelle, il est fortement déconseillé de passer de l’avant à l’arrière et inversement. En effet, les bactéries présentes dans le vagoo et dans les fesses sont différentes, et on peut ainsi attraper des petits désagréments, tout seul comme un grand.
Enfin, dans le cadre d’un couple fixe, le choix reste très personnel, mais utiliser le plastique reste fortement recommandé. On est jamais trop prudents.

Ceci conclue mon petit guide personnel du bon usage de l’outillage de chambre.
Et n’oubliez pas: sortez couverts! Fourchette, couteau, cuillère!