Because I’m not typical

Par défaut

Maintenant que mon Changement d’Etat Civil est achevé, je me sens vide de sens et plein d’énergie inutile. Pour faire simple, je suis en plein dans une phase descendante, et c’est tout à fait normal. De ce fait, je vais aujourd’hui potentiellement enfoncer des portes ouvertes, mais c’est un discours qu’il m’a fallu entendre pour réellement l’intégrer, donc je vous le propose aujourd’hui.

Tout cela m’aura pris un peu moins d’un an et demi pour concrétiser mon « projet » de CEC, et si c’était plutôt « rapide » vu de l’extérieur, surtout compte tenu des changements de lois qui ont joué en ma faveur, de l’intérieur c’était aussi épuisant que bourré de longueurs. Il y a eu autant de grosses périodes de rush pour boucler les dossiers que de périodes toutes aussi longues d’attente avec un stress omniprésent.

J’ai consacré énormément de mon temps, physique comme psychique, à ce changement administratif. J’ai également redoublé d’efforts pour me maintenir concentré tout du long, pour ne rien laisser échapper à ma vigilance. Et à présent que ce changement est terminé, je me retrouve un peu désœuvré, avec un sentiment persistant de « bon, et maintenant? ».

Et il est tout à fait normal de ressentir cela, cette sensation de vide permanent. Après tout, je viens de passer une grosse épreuve dans ma vie, un élément d’autant plus important qu’il y avait un enjeu bien réel: celui de la reconnaissance de mon identité.
Et il est également parfaitement sain que de souhaiter faire une petite pause pendant un temps indéfini pour le moment.

J’ai passé tant de temps avec une pression constante que je m’étais moi-même imposée, afin d’accomplir un seul gros objectif, qu’à présent, le champ des possibilités s’ouvre un peu plus devant moi. Mais avant de remonter en selle, même mes proches s’accordent à me le dire, il est important pour moi de prendre du temps personnel, sans conséquence immédiate, sans attente particulière, juste du repos mental et physique.
Le déclic de ce qui m’animera par la suite arrivera en temps voulu, quand je serais prêt et disposé à entreprendre ma prochaine aventure.

Une transition se fait étape par étape, et tout cela s’étale sur plusieurs années, donc il faut savoir gérer son temps tout comme se montrer patient puisque rien n’est jamais réellement rapide. Savourez chaque étape, les importantes comme les plus anecdotiques, et vous verrez que le temps passe bien plus vite qu’on ne le soupçonne.

Mais surtout, prenez soin de vous, ménagez vous, et sortez vos poubelles à l’heure. Bisou !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.