Nothing but your boots

Par défaut

SUPER LAPIN, TO THE RESCUE !

Ce matin, on s’attaque à ce fameux Jean Michel Colorblind, ou en français dans le texte, Jean Michel Je-ne-vois-pas-les-couleurs !

Il s’agit, pour ceux qui l’ignorent, d’un mouvement supposément anti-raciste à la base, qui part du principe que tout le monde est logé à la même enseigne, peu importe sa couleur de peau. Le problème du délire « colorblind », c’est qu’il a aussi tendance à passer sous silence l’existence d’une différence.

Outre la nuance évidente de Pantone, il existe des différences de traitement des personnes racisées et ce de façon systémique. Que ce soit les violences policières à base de délit de faciès et autres contrôles des papiers pas si aléatoires.

Mais n’étant pas un individu racisé, je ne vais pas m’étendre sur la question, parce que en vrai, je ne l’ai jamais vécu. En revanche je peux m’étaler sur le fait que cette histoire de « colorblindness » s’étend à quasiment toutes les minorités. Que ce soit le handicap ou les questions de genre, personne n’est à l’abri de faire face à des « aveugles » en matière de conformité.

Que vous souffriez de douleurs chroniques, ayez un handicap visible, soyez racisé·e·s, êtes une femme, êtes en dépression, êtes trans, ou encore ayez une quelconque particularité visible; vous avez déjà forcément entendu quelqu’un vous dire que votre différence n’est pas importante, puisque à leurs yeux, vous êtes normal·e.

Et pétard, je ne suis tellement pas d’accord avec ce point là en particulier.
Sans même aborder plus que ça le fait que la normalité c’est chiant & surfait & secondaire & moissonneuse & batteuse.
Cette différence fait partie de vous, c’est ce qui fait que vous êtes uniques, entre autres détails croustillant à votre sujet. Donc j’envoie balader celleux qui tentent d’invisibiliser vos spécificités.

Si cela fait partie de vous, c’est que ça a de l’importance. Toutes les différences sont importantes. Vous êtes important·e·s. Ne laissez jamais personne vous dire qu’ils sont aveugles de vos différences, parce que celle·s ci vous rend·ent singulier·e·s !

Tout ce qui peut rendre différent·e est à porter avec fierté. Parce que cela peut vous rendre distinct·e des autres, et de là, il faut tirer toute sa force.

Ne nions pas la différence, parce que celle ci nous rend incomparables au reste de l’humanité.

_

Ceci était un billet sponsorisé par l’Association des Gens qui t’Aiment.
Et aussi par le dictionnaire des Synonymes. Merci pour lui.

Publicités

2 réflexions sur “Nothing but your boots

  1. La rousse plus vraiment rousse

    Ignorer les différences c’est ignorer les combats et le victoires qui vont avec, mais aussi les défaites, ce qui en soi nous forge et font ce que nous sommes.
    Ignorer les différences c’est ignorer et réduire la personne en face.
    Vive les différences !

  2. Barbie

    Si je puis me permettre un oui et non, j’en serai fort aise.
    J’ai longtemps travaillé avec des étudiants handicapés lorsque j’étais à Bdx III (le jadis Bdx III!!), je les aidais dans leur vie universitaire (repérage, bureaux, administration et bibli) et je faisais la secrétaire lors des examens. De tous les boulots que j’ai fait, c’est clairement celui que j’ai préféré. Et ce qui faisait de moi l’étudiante la plus « appréciée » dans ce job c’est justement le fait que je mettais toujours de côté le handicap des personnes avec qui j’étais. OUI, il était présent, OUI j’en prenais toujours compte lors de mes déplacements avec l’étudiant handi ; mais NON, ça ne changeait pas le regard que je portais sur lui ni l’amitié qui pouvait naître de ces rencontres.
    Donc, je pense que, sans annihiler le handicap d’une personne (et je ne parlerai que de ça parce que je ne connais rien d’autre), il faut passer outre, de façon à voir ce qu’il y a à l’intérieur.
    Et le Colorblindness est honorable dans le sens où tu mets une personne en avant et non sa différence. BIEN SÛR que la différence compte (sinon bonjour l’ennuie sur Terre!) mais ça fait parti intégrante du caractère et sans s’arrêter à la première barrière du physique, elle ressortira quand même inévitablement. Je crois. Enfin j’en suis même persuadée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.