Firewatch

Par défaut

Après en avoir entendu parler pendant des semaines sans parvenir à savoir de quoi ça parlait exactement, j’ai acquis une copie du jeu Firewatch début Juillet 2016. Là où je me rends compte que je me lance constamment sur beaucoup trop de jeux vidéos à la fois, c’est que j’ai fini le titre il y a une demi heure à peine, au moment où j’ecris cet article tout du moins.
Pour un run total de 5h, que vaut donc Firewatch, du studio Campo Santo ?

firewatch-600x250

Le pitch : Nous sommes durant l’été 1989, vous incarnez Henry, qui suite à des tribulations expliquées durant l’intro que je ne spoilerais pas, se retrouve à jouer les garde-forestier dans une zone sauvage du Wyoming.
Votre seul contact avec le monde extérieur se trouve être votre supérieure hiérarchique, qui communique avec vous par talkie-walkie. Alors que l’été devait s’avérer assez calme, une série d’événements étranges commencent à mettre tout le monde à cran.

Les caractéristiques principales : C’est un croisement entre un simulateur de randonnée et un générateur de dialogues absurdes, le tout en vue à la première personne. Ça sonne nul comme ça mais laissez moi élaborer.
A l’aide de votre carte de la zone et d’une boussole, libre à vous de vous perdre, ou de suivre à la lettre les indications d’objectif communiqués par votre boss, mais en vous perdant quand même au passage hein, parce que les boussoles ça vaut pas un bon GPS. A chaque élément inhabituel que vous croiserez, vous pouvez en tenir informée votre patronne, qui ne se privera pas d’une remarque particulièrement sarcastique. Comme vous êtes nouveau dans le métier, elle se permet même quelques piques acides de temps à autre, face à votre étonnement sur des choses quotidiennes pour elle.
Au fur et à mesure que les jours avancent, les événements se font plus nombreux, et le mystère autour des lieux s’épaissit. Serez vous à la hauteur pour en dénouer les raisons? Peut-être. Allez-vous vous péter une cheville parce que vous êtes une quichasse en escalade? Peut-être.

extra65156L’avis général : Firewatch est un jeu où le temps semble s’égrainer tout doucement par moments, ou au contraire vous coller un stress pas possible à d’autres. Alliant les moments de calme et d’admiration des différents paysages plutôt agréables, aux légères énigmes à résoudre avant de courir pour sa vie jusqu’au poste d’observation. Mais dans l’ensemble on passe surtout son temps à se promener en espérant ne pas se faire attaquer par un ours au coin d’un buisson. Je spoile mais on ne croise pas d’ours en vrai.
J’ignore si c’est mon investissement personnel dans les jeux en général, mais plus l’histoire avançait, plus je flippais comme un abruti au moindre bruit de branche. Le fait que le jeu soit en vue à la première personne n’aide pas, et a cette tendance à me faire angoisser pour rien et me retourner en permanence, au point de courir en longeant les murs.

L’intérêt du jeu : Il réside surtout dans les dialogues avec votre boss, qui ne manquent clairement pas de sel. L’histoire en elle-même ne casse pas des briques, mais sait instaurer une ambiance tout du long, de plus en plus prenante et en même temps assez pesante. La musique aide beaucoup, un certain passage dans un environnement où ça ne capte plus m’a filé des petits frissons.

Mais dans l’ensemble, pour ceux qui se demandent, le jeu ne fait pas particulièrement flipper en soi, et il n’y a pas de jumpscare.

_

Le mot de la fin : D’un point de vue purement pécunier, le jeu ne vaut pas les 20 balles qu’il en coûte en full tarif sur Steam. Ok la musique est sympa et l’ambiance général est très cool. Mais 20 balles pour 5h de jeu, on est du même niveau d’abus financier que pour Gone Home.
Mais si vous le voyez passer en solde et que vous cherchez un moment de calme vidéo ludique, procurez vous Firewatch sans hésitation.

Prenez le temps d'admirer la vue.

Prenez le temps d’admirer la vue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.