Got no weight on my shoulders

Par défaut

Comme vous le savez peut-être, je connais énormément de monde. Pendant un temps, je me moquais gentiment d’une amie parce que dès qu’on faisait plus de 20 mètres dans la rue, on devait s’arrêter pour dire bonjour. Mais ces dernières années, je suis malgré moi atteint du même syndrome : je connais beaucoup de monde, et impossible de sortir de chez moi sans au moins croiser un.e pote. En soi ce n’est pas un souci, mais sur mon fil d’actualités de réseau social, se croisent et se heurtent certaines opinions, et je prends conscience que tout ce petit monde que je connais, provient d’époques différentes de ma vie, plus ou moins récentes.

Et ce matin, ça m’a frappé plus que d’habitude, mes avis sur certains débats diffèrent grandement d’il y a quelques années, parce que j’ai été éduqué à certains sujets précis, je me suis déconstruit sur d’autres, en bref, nous avons évolués, moi et mes opinions.

Et j’ai pu m’apercevoir que, contrairement à moi, certains de mes contacts n’ont pas bougés, et continuent de camper sur leurs positions depuis toutes ces années. Malgré la vie, malgré les événements, certains refusent d’adapter leur jugement.
Et cela m’est délicat à écrire aujourd’hui, parce que je sens d’avance que certain.e.s se sentiront visés alors que je ne pense à personne de précis en écrivant ceci.
Simplement, des fois je lis des commentaires sur des sujets assez spécifiques, et j’en ai la nausée. Parce que je suis violemment en désaccord avec ce que certains de mes potes écrivent. Même parmi des gens que j’estime, tout autant que parmi le cercle moins proche.

Du coup, j’en viens à me demander si c’est moi qui suis devenu trop « extrême » sur certains points bien précis, trop engagé, trop concerné directement peut-être. [Parce que comprenez bien, plus l’on est concerné directement, moins on a de recul et de lucidité sur la question.]
Ou si au contraire ce sont ces gens de mon entourage qui se sont refusés au principe d’évolution, que ce soit des opinions comme du contexte.

Je n’ai pas vraiment la réponse, mais c’est quelque chose que j’avais besoin d’évacuer.
Je conclurais sur le fait que, c’est potentiellement le prix à payer pour être conscient et éveillé à certaines questions : s’apercevoir que certaines personnes, même parmi celles que tu connais, sont des déchets, ou ont tout au plus le même mode de pensée.

_

d68qr4h8

Publicités

2 réflexions sur “Got no weight on my shoulders

  1. tuttykroa

    Se rendre compte qu’on n’a plus tout à fait les mêmes opinions, avis, critères, critiques qu’il y a 5, 10 ans, ça fout une claque. Se rendre compte que certaines personnes de notre entourage ne donnent pas l’impression d’évoluer, ça fout une claque aussi.
    Savoir si c’est nous qui avont trop évolué par rapport à ce que nous étions quelques années auparavant ou les autres qui ne veulent pas aller de l’avant, c’est une question qui nous laisse perplexe.
    Je sais que quand je commence à réfléchir à ce genre de question, j’ai l’impression de passer pour une personne ultra prétentieuse… mais c’est comme ça ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.