Turn away from the sun

Par défaut

Bien souvent, quand on me propose d’aller à la plage, je répond que je n’aime pas la mer. Et c’est vrai, en partie. Je prends hyper vite les coups de soleil, je me tartine de crème indice 50+ tel un petit blini fragile, j’ai peur des crabes et le contact des algues me dégoûte.
Cependant, j’aime bien l’eau. Mais j’ai dû renoncer à l’idée de me baigner il y a un moment déjà. Pour deux raisons. La première étant que je suis ultra myope, donc difficile de me baigner sans mes lunettes, et en les portant c’est un coup à les perdre. Je sais qu’il existe des lunettes de piscine qui te corrigent vite fait la vue, mais ça coûte un peu cher.

Le second point problématique étant mon corps. Je ne le supporte pas, et dans l’état, c’est à dire pas encore opéré, il devient complexe de l’exposer ainsi, en particulier à la plage. Pas nécessairement par peur du regard des autres, même s’il y a de ça, mais moi, je ne supporte pas l’idée de le voir, ni que d’autres le voient. Déjà que prendre des douches est devenu complexe, alors la plage…

Fort heureusement, il existe des solutions. Enfin, une seule pour le moment: le binder spécialement conçu pour nager.

Parce qu’un binder classique n’est pas adapté, de par sa composition partiellement en spandex, il absorbe toute l’eau et met vingt plombes à sécher. Donc il faut prévoir de pouvoir se changer. Des cabines pour se changer à la plage, personnellement je n’en ai jamais vu.
Et déjà qu’enfiler un binder peut s’avérer un peu technique parfois, je n’ose même pas imaginer la difficulté en ayant le dos un peu humide, planqué derrière une voiture, en furetant que personne ne nous voit. La galère, la vraie quoi.

D’autre part, le reste de la composition d’un binder fait que le sel marin abîme la paroi de tissu intérieur au bout de peu de temps, et il s’agit alors de rincer consciencieusement  le binder un paquet de fois afin de ne pas le laisser s’endommager.

Mais il demeure un problème au binder de plage: à l’heure actuelle, seule la marque Underworks (avec qui j’ai eu des déceptions) en propose un modèle. Et c’est 45 dollars. Et je ne vous parle même pas des frais de port…

Ce qui serait cool c’est qu’idéalement ma marque préférée (GC2B dont j’ai deja parlé), se mette aussi à en commercialiser, mais bon, c’est pas encore au programme…
Mais en attendant, l’été arrive à grands pas et je n’ai pas vraiment envie de donner des excuses en mousse à mes amis pour fuir la plage, ou même les après-midi piscine. Parce que ça reste agréable quand on est pas pétrifié dans sa dysphorie.

Plus qu’à espérer, et patienter…

35465412

Une réflexion sur “Turn away from the sun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.