J’ai beaucoup pensé à toi

Par défaut

rainbow-tayvay

Entre deux chapitres de ma dernière trouvaille de fanfic, j’écoutais des vieux trucs qui étaient dans mon lecteur mp3 quand j’avais 15 ans. En sachant qu’il faisait 250 mega-octets, j’avais intérêt à aimer très fort les même pas 20 chansons contenues dedans, moi et mes 2h de trajet quotidien pour le lycée. Entre autres daubes du début des années 2000, il y avait du t.A.T.u., et oui je l’écris encore correctement, chut. D’ailleurs j’ai déterré hier les deux premiers albums d’un carton en rangeant ma chambre. Mais je m’égare.

Entre autres merdes musicales que j’affectionnais tant donc, il y avait « Lola » de Superbus. Que j’écoute donc en boucle actuellement, pour les besoins de cet article.

Là où je voulais en venir aujourd’hui, c’est vous extrapoler pourquoi la représentation positive des LGBT+ dans les médias, c’est super important.
Parce que quand j’étais ado, j’étais convaincu d’être un monstre, à cause de mon attirance pour les filles. Et ça peut paraître stupide avec le recul, parce que le groupe t.A.T.u. n’était qu’un gros flan médiatique, mais ça m’a rassuré en un sens, de savoir que l’homosexualité était possible à ce moment là. Et si on ne peut pas vraiment dire que l’homosexualité est un « thème » et encore moins « à la mode », il n’empêche que les éléments médiatiques positifs sur la question y’a 10 ans de ça, émergeaient à peine sur nos écrans et nos radios.

Je me rappelle par exemple d’une série bien perrave que je regardais en douce parce que ça passait à 22h30, « Hex la Malédiction ». Alors si je ne me souviens pas bien du déroulé, y’avait une fantôme lesbienne dedans, et il lui arrivait tout un tas de conneries, mais les scènes fantasmées étaient assez cool. Et puis y’avait un Michael Fassbender pas encore connu dedans. Et même si j’avais déjà conscience que c’etait vraiment nul, ça me mettait des papillons dans le ventre de voir des personnages de fiction auxquels je parvenais à peu près à me raccrocher. Du coup je m’enfourguais des tonnes de séries nazes de cette époque parce que je crevais d’envie d’avoir des représentations mentales issues de séries pas juste underground, pour me rassurer quant à ma condition de je-ne-suis-pas-un-monstre.

Je me rappelle aussi dans ces années là avoir mis la main sur l’intégrale de Buffy the Vampire Slayer. Et même si on dira ce qu’on voudra sur la disparition de Tara, il n’empêche que ce n’était pas si « gratuit » que ça, même si je ne m’en suis jamais remis, la relation entre elle et Willow était saine, et même si la scène finale de l’épisode Seeing Red est absolument choquante et inattendue, les ficelles scénaristiques étaient là depuis un moment. Rageons tant qu’on veux, mais pour l’époque, une relation aussi longuement établie entre deux nanas, c’était relativement révolutionnaire. Parce qu’elles n’étaient pas définies par leur relation commune, ça faisait partie de leurs personnages, mais ça ne s’arrêtait pas qu’à ce détail.

Là où je veux arriver, c’est que la représentation c’est super important. Parce que ça permet à des gens, surtout aux plus jeunes, de s’identifier à autre chose qu’au mec cis blanc comme un cul, hétéro qui occupe 80% de nos écrans (les 19% restant étant pour son acolyte féminine qui lui fait aussi office de love interest).

Et pourtant j’en vois encore s’offusquer que l’agenda LGBT+ prends de plus en plus de place sur nos écrans. J’ai envie de dire cry me a river, parce que ça tombe bien, nous sommes aussi très présent dans la vraie vie réelle. Donc je vois pas pourquoi nous n’aurions pas autant d’espace visuel que les cis-het?

Plus sérieusement, et plus calmement, la représentation, non contente d’être effective, devrait aussi être positive. Je reviens souvent là dessus mais y’en a assez de voir que les queers crèvent rapidement, à partir du moment où ils apparaissent plus de deux épisodes consécutifs dans une série. C’est quoi cette espèce de croyance populaire que sous prétexte que « ces gens là » sont hors normes, ils n’ont pas droit à leur part de bonheur? Parce que à vivre différemment, il nous faut forcément une fin tragique/brutale/rapide?
Alors certes en étant LGBT++ y’a d’autant plus de chances qu’il nous arrive des bricoles, mais j’ai bien envie de souligner que les séries/films/jeux/bouquins sont fait pour s’évader, pas pour nous rappeler qu’on a un trop gros pourcentage de potentialité de se faire harceler/casser la gueule/pousser au suicide.

Je dis stop. Il suffit. Moi j’ai envie d’être heureux pour prouver à tous ces clichés et ceux qui les colportent qu’ils sont dans le faux.
J’ai envie de dire à tous les jeunes queers, bi, trans, gays, lezgirls, non binaires et autres agenres, et j’en oublie probablement dans mon listing; d’arrêter de croire ce que vous dit la télé. Vous pouvez, vous SEREZ heureux putain. Même si ça prend du temps, même si les gens sont des cons. Prouvez leur qu’ils ont tort à ces connards de merde.

Pour finir, je dirais que si le fond de cet article vous pose problème, si vous pensez qu’il n’y a pas réellement de problème de représentation, c’est peut-être parce que vous êtes déjà sur-représentés.

2 réflexions sur “J’ai beaucoup pensé à toi

  1. isabelle

    Ouaip, mErci pour cet article ! j’M ton ton (hé hé) et j’adhère complètement à ce que tu écris, je m’y retrouve. Quand j’étais ado (je dois être un tantinet plus âgée que toi ^^), j’avais pas souvent l’occas de voir des séries/films avec des gays/lesb, et avec le recul, combien ça aurait été important pour ne serait-ce que commencer à accepter ce que j’étais, déjà (attirée par les filles)…mais c’était hyper dur…de me l’avouer à moi-même, alors aux autres !….en allant en GB au pair, j’avais découvert un film on tv (Desert hearts, très désuet maintenant, mais quel coup au coeur pour moi!), et une émission consacrée, aux gays ! my god, c’était le nirvana ! alors oui oui OUI, la représentation LGBT est hyper importante, essentielle surtout pour la construction identitaire des jeunes ! j’espère que ça a évolué (je crois) dans le système éducatif français, et aussi sur les écrans (Je crois aussi, mais je regarde seulement la TV le soir…).
    Merci, ça fait du bien de te lire ;)
    bOn vent à toi Stan (je suis en bretagne, morbihan :)
    isabelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.