Words For Evil

Par défaut

Comme le titre ne l’indique peut-être pas forcément, aujourd’hui on parle jeux vidéos! Histoire de remplir le quota geek du blog…

Je m’apprête donc à vous parler brièvement d’un jeu appellé Words For Evil, et pourquoi brièvement? Parce que c’est un petit jeu! Donc je n’aurais pas grand chose à développer, puisque il n’y a pas de scénario, simplement des mécaniques de jeu à aborder.

WFE est donc un petit jeu de frappe. C’est à dire que tout repose sur votre capacité à taper des lettres les unes après les autres pour former des mots, et ainsi poutrer des trolls et autres créatures un peu dégueulasses.
Là où WFE tire son épingle du jeu, c’est son côté RPG assez simpliste mais pourtant diablement réussi. En effet, à mesure que vous avancez de monde en monde, vous débloquez de nouveaux héros, croisés de façon totalement aléatoire. Car ici tout repose en effet sur l’aléatoire, que ce soit au niveau des lettres proposées comme des différents combats et contenus des coffres à looter.

Comme ce n’est pas très clair, je vous propose trois screenshots des trois principes de frappe différentes.

WFE03

  1. Les combats contre des vilains monstres.
    Face à vous, un carré de lettres, et votre objectif est de créer des mots à partir des lettres qui sont à proximité les unes des autres. Un mot commence à partir de 3 lettres. Attention cependant, toutes les lettres doivent être liées les unes après les autres, sinon ça ne fonctionne pas. Plus les mots sont longs, plus les coups sont efficaces, et vous lancez les sorts spéciaux de vos personnages en fonction des lettres mises en couleurs.WFE02
  2. Les coffres à ouvrir.
    A chaque fois que vous « rencontrez » un coffre, il vous faut parvenir à le déverrouiller. Pour cela, face à vous il y a deux lignes de lettres. Sur la base d’une lettre par colonne, il vous faut trouver le mot souhaité, et cela dans le temps imparti. Après que vous l’ayez ouvert ou que le temps soit écoulé, vous est proposée la définition du mot en question. Parce que des fois, c’est pas ultra évident.WFE01
  3. Les pièges à désamorcer.
    La seule et unique façon de minimiser les dégâts est de faire disparaître toutes les lettres proposées. Contrairement aux phases de combat classique où les lettres se renouvellent, ici, une fois utilisées elles disparaissent. Le but est donc d’en éliminer le plus possible pour prendre le moins de dommages dans la tronche.

_

Du reste, Words for Evil est un RPG tout à fait « classique », à savoir que vous avez une pléthore de personnages débloquables puis jouables immédiatement, qu’ils prennent des niveaux et gagnent ainsi des points de compétence à répartir entre leurs différents sorts utilisables automatiquement en combat. Il y a un petit côté stratégie dans le sens où chaque personnage a ses propres caractéristiques et que certains sont plus utiles que d’autres. Il ne faut également pas hésiter à revenir dans un monde moins difficile pour leur faire monter de niveau plus facilement.

Quelques points importants également, ici il n’y a pas de réel GAME OVER. Quand tous vos petits personnages sont out, il vous suffit de relancer une partie et ceux ci ont conservés leurs améliorations et différents sorts et niveaux. Ce qui n’est pas négligeable.
Côté graphisme c’est tout mignon et en petits pixels, dans un ensemble plutôt coloré, l’ensemble est agréable à jouer comme à regarder (si c’est quelqu’un d’autre qui as le clavier). De plus, les effets sonores sont assez appréciables à l’oreille, et la musique est plutôt calme, pour ne pas dire apaisante, facilitant ainsi la concentration pour trouver les bons mots.

Le seul point négatif s’il faut en trouver un, c’est que le jeu est exclusivement en anglais, et qu’il peut arriver de manquer de vocabulaire ou d’entrer des mots par automatisme, à force de jouer, sans trop savoir ce qu’ils signifient. Mais bon. On entre ici rarement des mots très complexes, et on s’en sort très bien avec une brouette de mots de 3-4 lettres basique.

Disponible sur Steam pour la modeste somme de 3 euros. Ça fait même pas un kebab, c’est carrément une affaire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.