Over the gays and far away

Par défaut

20150614_112100

Bonjour à tous, aujourd’hui, dimanche post Marche des Fiertés LGBT sur Bordeaux, je voulais réagir à quelques commentaires que j’ai vu passer à ce sujet sur l’internet social.
On nous a reproché de faire du bordel dans les rues, que cette marche n’avait rien de culturellement enrichissant, que c’était inutile et que ça donnait une mauvaise image des homosexuels (entre autres).
Comme à mon habitude, je vais répondre à ceci point par point, parce que c’est plus facile à digérer.

Tout d’abord on parle de Marche des Fiertés, et non pas de Gay Pride, parce que le premier terme est plus inclusif du reste de l’alphabet LGBT. Déjà ça, c’est pour la première erreur.

Ensuite en premier point, on nous reproche d’être bruyants, de foutre du bordel dans la rue, bref, d’être là quoi. Ce à quoi je répondrais qu’on n’est pas plus bruyants, voire même beaucoup moins que les abrutis de la fête de la Musique, celle où les gens finissent à vomir partout jusqu’à pas d’heure et laisser du verre cassé partout. Et toujours côté bruit, c’est bon, c’est UNE FOIS PAR AN, les férias de la Victoire engendrent bien plus de bruit et sont plus récurrentes que ça, sérieusement.

En second lieu, le reproche était que cette marche n’avait rien de culturellement enrichissant. Alors tout d’abord pour les incultes et les mauvais en Histoire, sachez qu’initialement on commémore les émeutes de Stonewall de la fin des années 60. Même si la notion et la symbolique se sont vachement perdus au fil du temps, ça reste une célébration de la différence d’orientation sexuelle et de genre, et par extension de tout ce qui sort un peu de la norme.
Foutre le bordel le soir des élections présidentielles n’avait rien de culturellement enrichissant, et pourtant personne n’a bronché.

Ensuite, la Marche serait donc inutile. Je répondrais à ça que, comme toute manifestation de type festif, la portée philosophique est effectivement assez faiblarde, mais de là à dire que c’est inutile? Moi je répondrais que c’est un des rares jours dans l’année où on célèbre à ce point la différence, sans trop de jugements, dans la joie et l’allégresse. C’est également une occasion annuelle de pouvoir sortir, se retrouver, s’habiller un peu n’importe comment et se lâcher jusque dans les clichés les plus ancrés, sans crainte de se faire casser la gueule. Il y a également une notion importante de sociabilisation. Nombre de personnes LGBT font face à un quotidien pas forcément facile, voire parfois sortent très peu de chez elles, et c’est vraiment ce jour là où il n’y a aucune crainte à avoir.

Pour finir, nous lisons et entendons souvent que la Marche des Fiertés donne une mauvaise image des « homosexuels et assimilés ». Je dirais que déjà quand on part avec une phrase comme ça je ne pense pas qu’on ai en tête une image particulièrement dorée des LGBT. Ensuite, est-ce qu’on vient vous mettre sous le nez, et c’est un exemple sorti de la longue liste des exemples, que lors du dernier match de whichever sport, vous vous êtes mis minables et aviez l’air d’un bon gros neuneu à brailler des insanités à l’équipe d’en face, la tronche bariolée de maquillage cheap? Non. « Mais c’est pas pareil, c’est pour l’amûr du spûrt! ». Ça ne change rien au fait que vous ayez eu l’air d’un abruti.
Bah la Marche c’est pareil. On ne peut pas juger quelqu’un sur LE jour où il/elle décide de se lâcher et d’aller un peu loin dans son délire.
Et puis c’est quoi qui vous dérange? Les nanas en soutif-culotte dans les rues? Ou les hommes en talons aiguilles habillés très courts? Ah bah ça ma bonne dame on a pas l’habitude hein, d’être remué dans le petit confort de ses carcans standardisés. Mais bref, avant que je m’énerve je tenais juste à souligner que ce n’est bien évidemment pas une journée représentative de la communauté LGBT, mais ça reste une journée importante et cruciale pour nous, pour eux, et peut-être pour toi là bas qui lis derrière ton écran.

En conclusion, je tenais juste à dire que tous les arguments avancés sont balayés d’un simple élan d’un minima d’intelligence et de réflexion pas nécessairement approfondie.
Ce n’est pas parce que ça ne vous concerne pas, que cela signifie que ça ne sert absolument à rien. Bien au contraire.

A bon entendeur, bonne journée.

Publicités

Une réflexion sur “Over the gays and far away

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s