Projet MediSafe.

Par défaut

Aujourd’hui, après avoir laissé l’idée traîner dans un coin de mon bureau mental, qui est probablement aussi mal rangé que mon bureau tout court; je m’apprête à vous parler d’une appli qui m’a changé mon quotidien. Et si vous êtes dans un cas similaire, ou que vous avez un traitement même ponctuel, ça peut aussi vous aider.

Si je me permets de faire un article sur cette application, c’est principalement parce que le site de présentation est en anglais. Et aussi parce que quelque part, elle m’a potentiellement sauvée la vie, donc je lui dois au moins ça.

L’idée est partie d’un constat assez simple: au moins 50% de la population a un traitement médicamenteux régulier, et seulement la moitié les prends comme prescrit. Pour ma part mon problème ne venait pas de l’oubli de les prendre, mais d’avoir oublié si effectivement je les avais pris. Et il pouvait ainsi s’écouler plusieurs jours sans que je prenne mes médicaments.
Et là où MediSafe innove par rapport à un simple pilulier classique, c’est par sa multitudes de fonctionnalités.

Tout d’abord, on ne se contente pas d’entrer le nom du médicament. On peut choisir la forme et la couleur, ainsi que le dosage et la forme (pillule, inhalation, piqûre…), permettant ainsi une visualisation remarquablement intuitive. Chaque médicament est réglable en terme de fréquence et d’horaire individuellement des autres (si autres il y a). On peut même rajouter des instructions particulières, comme par exemple s’il faut le prendre pendant le repas ou au contraire à jeun. Il y a même une fonction « armoire » pour les médicaments qui ne sont pris que ponctuellement, si vous souhaitez en garder une trace. Egalement, on peut se programmer un rappel de renouvellement de la prescription.

Une autre fonctionnalité intéressante, c’est le médi-ami. Si le nom n’est pas forcément très chatoyant, l’utilité est en revanche présente. Lorsque vous oubliez de prendre votre traitement, un sms ou un appel ou un mail est envoyé à la personne que vous avez sélectionné dans votre liste de contacts, par exemple votre mère, votre frère, ou votre infirmière. Je ne sais pas exactement comment ça fonctionne puisque je ne l’ai jamais utilisé, dans la mesure où je considère que ma médication ne regarde que moi, et je n’ai pas suffisamment confiance en qui que ce soit pour lui laisser me dire ce que je dois faire. A noter cependant qu’on peut se servir de l’application pour plusieurs personnes sur un seul appareil (smartphone, tablette…) grâce au système d’utilisateur.

Pour finir sur les fonctions sympa, sachez que l’application possède un système de statistiques. Pour les médicaments d’abord, puisqu’on peut même exporter les données de prise (ou d’oubli) en fichier excel, avec une durée à choisir entre la journée, la semaine, le mois ou même l’année! Egalement, la fonction « mesure », pour le taux de glucose dans le sang, le pouls, le poids, la température et les calories.

La prise en main de l’application est rapide et intuitive. Tout est très visuel, et coloré, ce qui change du côté terne et chiant de la prise de médicaments. A chaque alarme que vous aurez programmé pour chaque traitement, vous pouvez choisir de valider la prise, la refuser, ou vous la rappeler plus tard (allant de 5 min à 2h, reprogrammable à volonté). Et gros avantage, sur le pilulier central (scindé en 4 parties, correspondant au matin, midi, soir et nuit), à coté de chaque médicament s’affiche un petit symbole vous indiquant l’état du médicament (pris, en attente, refusé). Du coup, si par exemple vous avez décidé de consommer vos comprimés en avance, il est possible de le savoir pour plus tard, évitant ainsi une double dose inutile (voire dangereuse).
L’alarme est évidemment personnalisable, mais pour ma part j’ai gardé le son « boite de pilules secouée », c’est certes un bruit assez insupportable à force, mais au moins c’est facilement reconnaissable.

Pour finir, sachez que Medisafe Project est une application évidemment gratuite, traduite en français, et disponible aussi bien sur Android que sur Iphone. Vous trouverez les infos et liens de téléchargement à cette adresse. (site en anglais par contre)

_

Pour finir, quelques images mal découpées (par mes soins) de l’appli:

medis05

Carmilla, the Webserie.

Par défaut

carmilla-promo-poster

For those who don’t log on Tumblr everyday, or don’t follow the right people, you might have missed the phenomenom that is Carmilla The Series. It’s been a few weeks now that the storm was unleashed. But I’ve known about it a little bit before that, when I came across the videos entirely by chance, at the end of August, when there were only 8 episodes online.

But let me tell you a bit about the context first. Carmilla is originally a novel written by Sheridan le Fanu, an irish writer from the 19th century; and it’s about a lesbian vampire. The fun part is that Carmilla was published in 1872, when Dracula was only out in 1897. Yup, 25 years after the short novel!

Back in 2014, this webseries is set with a contemporary background. Laura is now a student at Silas University, and she goes on a quest to find her now missing ex-roommate Betty. She is also going to face some dilemma when meeting the new roomate, who goes by the name of Carmilla… Will there be fireworks ? And if so, good or bad ? You only will be the judge….

There’s also a bunch of colorful characters like Danny, a reaaally tall girl, Perry, who’s kinda like the mom of everyone on the show (at first, but I can’t tell ya more…), some dudes of which I keep forgetting the names, and Captain Lafontaine.

For now we’re still a bunch of episodes away from the ending of season 1, and the cast is very much involved in the fandom, which is pretty cool.

The serie takes a couple of episodes before going into the real deal, and slowly but surely gets us all addicted like crazy.

Why should you watch this show?

● Because everyone is pretty much here and queer. And representation matters.
● Because going into the fandom is like riding a rollercoaster of emotions.
● Because everyone is cute as hell, and each one has its own style, so you can quickly have your favorite.
● Because Carmilla is played by Natasha Negovanlis, and I’m gonna put a picture of her just below, so you all will understand.
● Because LESBIAN. VAMPIRE. Get it?

The only downside is that for now, the series does not have any subtitles other than english ones. And that’s one of the reasons this article is written in english. And also because I wanted to practice my english skills for once.

Le bonjour.

Le bonjour.

Funny fact!

The series has been sponsored by « U by Kotex », which is a brand of tampons and pads, and that you can’t buy in France, or just online if you absolutely want some.

_

Carmilla updates every Tuesdays and Thursday around 11pm-12 pm (french hour), available entirely on Youtube, and the episodes go from 2 to 6 minutes each.

There, now you have no excuse for not watching this awesome series!

_

_

Relecture & Correction: Marinou. Merci à elle!