I will be a gun.

Par défaut

mental_illness01

Alors que je glandais sur Tumblr, à scroller indéfiniment ma timeline, je suis tombée sur un condensé d’articles liés aux affections psychologiques. Comment les déceler, vivre avec, les traiter, les anticiper, bref les classiques quoi. J’ai donc lu la section qui me concernait personnellement, et je suis tombée nez à nez avec un chiffre un peu effrayant.
Si je savais déjà qu’il y a une part importante d’hérédité dans le développement de ce genre de maladie, j’ignorais en revanche que lorsque l’un des deux parents est atteint, la chance de transmission à la descendance directe est de 10%. Dix putains de pour cent. Une chance sur dix quoi. Ça m’a confirmé mes plans selon lesquels, si je deviens parent, ils ne seront biologiquement pas de moi. Mais de ma compagne. Ou de l’adoption, j’ai pas encore réfléchi jusque là, et j’ai encore bien largement le temps.
Mais du coup forcément mon fromage blanc cérébral a commencé à créer des ramifications de pensées, sur tous ces trucs qui vont me suivre jusqu’au bout. Au hasard la médication. Puisque, et je touche du bois pour que la science progresse de ce côté là, à l’heure actuelle, si rien ne bouge brutalement, je peux dire bonjour à mon pilulier jusqu’à que j’en crève.
Je tiens d’ailleurs à préciser à mes proches que j’ai fait ÉNORMÉMENT de progrès côté régularité des prises de comprimés ces derniers temps. J’en suis actuellement à, en moyenne, un oubli par tranches de 10 jours, contre un oubli tous les 3 jours (parfois bien pire) il y a encore 4 mois de ça. Je vous ferais d’ailleurs un article sous peu à ce propos.

Mais donc ouais, à l’heure actuelle je suis par exemple en incapacité de conduire. Pour diverses raisons que je n’ai pas envie d’extrapoler. Et j’en discutais avec ma maman, qui m’a souligné le fait que, je ne pourrais probablement jamais avoir les mains derrière un volant, ou du moins pas avant longtemps.
Et pour le moment moi je m’en tape de pas conduire. J’habite en centre ville, je n’ai pas de travail, et à la limite si j’avais un vélo je me débrouillerais très bien sans voiture. Mais j’ai poussé la réflexion plus loin dans l’avenir, toujours dans cette optique d’avoir un jour éventuellement une famille. Même petite, mais ce sera ma famille à moi. Bah à ce moment là je n’aurais peut-être pas spécialement l’envie d’être un poids pour elle, à devoir être véhiculée uniquement côté passager.

Il y a aussi cette sensation qui me parasite constamment, que ce sera, comme aujourd’hui, un effort quotidien, ou quasi-quotidien, pour rester stable. Et que ma compagne de route devra subir mes états d’âme, mes sautes d’humeur, mon imprévisibilité constante. Qui peut me dire si j’aurais réellement une vie normale dans 5 ans, 10 ans, 20 ans? Qui peut également me dire si ma personne spéciale aura la patience, le cran, la force de rester à mes côtés jusqu’au bout?
Cela sans même parler des statistiques absolument délirantes, dérangeantes, effrayantes, qui démontrent que la très (trop) grande majorité des « malades » psychiatriques ont une espérance de vie plus courte que les personnes « mentalement saines », et ce à cause de au choix le taux de suicide plus élevé, les divers problèmes d’addiction, ou encore les effets secondaires à long terme de certains traitements.

Et il y a encore d’autres éléments, auxquels je n’ai peut-être pas encore réfléchi, mais ça viendra, et qui me créerons des angoisses « inutiles » dans le futur.

Se renseigner c’est comme lire les notices, ça fout juste la trouille en fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.