Make it work.

Par défaut

Mon ami Saedroth, qui est très gentiment passé tout à l’heure pour s’inquiéter de ma bonne santé, m’a fait réaliser un truc. En fait, si je prends un peu de recul pour regarder ma situation d’un œil global, si j’arrête 5 minutes de me voiler la face pour rassurer les copains autant que moi-même. Bah en fait, j’ai juste plus qu’a me jeter sous un bus. Ou moins définitivement, me lancer dans le mur de ma cuisine, ou me briser une énième fois les phalanges sur la porte de la salle de bains, ou me retourner pour étrangler à pleines mains cette nana dans le bus qui braillait sa vie au téléphone pendant toute la demi heure de mon trajet de retour de l’assistante sociale.

Non. Ça va pas. Non, j’ai pas la solution, et vous non plus. Et ça fait au moins 5 fois que je raconte le pourquoi du « non ça va pas », donc c’est pas la peine d’insister lourdement quand je vous dit que j’en parlerais plus tard, quand j’aurais du temps, et moins la main gauche aussi endolorie.
Attention hein, je ne dis pas que j’en ai rien à carrer de votre sympathie, bien au contraire, mais vous êtes un certain nombre à vous inquiéter pour moi (ou à avoir une curiosité mal placée), donc dites vous bien que si je m’étale pas immédiatement sur la question, c’est qu’à priori j’ai pas envie d’en parler pour le moment.

Ma situation est assez catastrophique, et en gros si vous n’avez pas 500€ à me faire cadeau là-de-suite, pas la peine de demander si vous pouvez m’aider d’une quelconque manière, parce que vous ne pouvez à priori pas. Personne ne peut. Moi-même j’ignore quoi faire. En bref, seul le temps me dira si je vais m’en sortir ou si il ne me reste plus qu’à aller à la boutique de cordes et de tabouret la plus proche.

Un article joyeux s’il en est. Il fallait que je fasse un court point. Ceci sera probablement supprimé à la longue, je ne sais pas encore.

Une solution quelque peu radicale.

Une solution quelque peu radicale.

Publicités

Interlude #2

Par défaut
Pouvoir du prisme lunaire canal ostéofibreux !

Pouvoir du prisme lunaire canal ostéofibreux !

Bien le bonjour. Cet article sera probablement court puisque écrit avec une seule main, et donc c’est long et fastidieux et pas du tout intuitif.

Tout d’abord, le pourquoi de l’écriture en mono-manuel? Suite à une mauvaise position en dormant un combat acharné contre un ours, j’ai fait l’exploit de choper un « syndrome du canal de Guyon ». C’est comme le canal carpien, mais en plus rare, et en tout aussi chiant. Du coup je me retrouve la main ainsi que les deux tiers de l’avant bras gauche dans une attelle à 65€ (merci la CMU) et ce pour deux semaines, au minimum. Le yay donc.
Là où ça devient relou, c’est que non seulement je suis punie de muscu, mais AUSSI de jeux-vidéos où il faut se diriger en ZQSD, donc les 3/4 de ma bibliothèque de jeux quoi. La Xboite on oublie aussi par la même occasion.

Donc ne vous étonnez pas si il y a peu d’articles dans les jours à venir, j’ai à peine écrit 7 lignes dans l’éditeur, que j’en ai déjà marre. A tel point que en fait je n’ai pas grand chose à dire de plus ce soir.

[EVV hors série]: EBEP #1

Par défaut

EVV-logo2Bonjour. Comme vous le savez peut-être, je suis friande des acronymes pourris. Ce hors-série parmi les Evguen a Vu pour Vous, qui deviendra peut-être récurrent selon le bon-vouloir de mon compatriote de clavier, s’intitule donc Enleve tes Bottes, c’est Evguen qui Pilote. L’expression originale fonctionne avec « culotte », mais je voulais pas encore attirer tout les pervs cassos de l’internet and beyond. Je vous laisse donc lire par vous-même ce qu’Ev a préparé, il a même fait une intro, pfouh, on me mâche tout mon boulot…

_

Bonjour, je suis Evguen et je regarde pour vous des….. bah des trucs que vous voudriez peut être voir.
Je vais faire un truc un peu différent pour changer en attendant la sortie très prochaine de la critique normale, qui ne devrait plus tarder, promis. J’ai plutôt envie de reparler séries, mais dans un genre différent, j’appellerai cette section « PILOTES » !
J’ai été dernièrement en vacances, j’ai eu beaucoup de temps libre et en plus ça a coïncidé avec le début de la saison d’automne des séries américaines et j’ai eu l’occasion de mater beaucoup de nouvelles choses pour rassasier mon appétit vorace de spectateur. Et j’ai envie de les partager avec vous. Je préviens tout de suite, certaines ont commencés durant l’été et leur première saison peut être même finie, mais aucune d’entre elles n’a encore été diffusé en France, et j’en avais pour une grande majorité, pas encore entendu parler, donc n’hurlez pas si j’ai 3 mois de retard sur un truc que vous connaissez déjà.
Kao vous donne habituellement ses coups de cœur, je ne vais pas faire ça, je vais vous donner des impressions brutes sur des séries dont je n’ai regardé que le premier épisode, que j’ai aimé ou pas, avec mes impressions et vous ferez votre cuisine dedans. Tout le monde n’a pas le temps de partir à la pêche aux nouvelles séries, et bien voilà, Evguen les a vu pour vous.

Donc lançons nous sans attendre dans ce que les séries nous ont réservé pour 2013-2014.

_

_

EVV-shield01

MARVEL : Agents of S.H.I.E.L.D.

Dernière série née de l’alliance de Marvel et de Disney qui, je le rappelle, a racheté la maison d’édition de comics pour avoir les droits d’exploiter ses licences à la télé sous forme de dessins animés et de séries. Diffusés aux Etats-Unis par Channel 4, qui a dans son stock des séries comme Homeland, Desperate Housewives, Beverly Hills, mais aussi Skins, Misfits ou Smallville.

La série se passe dans l’univers des Avengers, quelque semaines après les événements du film, auquel elle fait souvent référence, dans une Amérique qui découvre avec fracas l’existence des supers héros, des aliens et autres menaces méta-humaines.
Elle se concentre sur les aventures d’une équipe dirigée par le fameux et étrangement vivant Agent Coulson, qui a pour but de rechercher et de poursuivre les menaces étranges avant que ça ne devienne des Hulks en puissance.
C’est une série d’enquête assez classique sur la forme comme on en a déjà vu pas mal avec les Experts, NCIS ou Bones, avec ses espions badass, ses techniciens geeks socialement bizarres, qui au début m’avais fait penser à juste une envie de tirer à fond sur la licence pour prendre encore plus de fric sur un nouveau format, mais étrangement, c’est pas déplaisant.
Premièrement parce que ça se passe complètement dans l’univers Marvel et jouant sur l’idée intéressante de la gestion des répercussions de l’arrivée des super-héros dans le monde, mais aussi par un ton décalé par rapport à ce style de série. Les interactions entre les personnages sont assez drôles, avec de gros sous-entendus sexuels, surtout venant des filles, et un cassage systématique des codes des séries de ce genre.

Le gros plus est vraiment l’agent Coulson, qui change totalement du stéréotype de chef de ce genre de groupe. Exit, le vieux briscard torturé, qui a quasiment tout vu au cours de sa carrière, blasé et froid. Lui est idéaliste, plein d’espoir et cherchant par dessus tout à faire le bien, comme le faisait son personnage dans le film.
Autre truc bien sympa, le personnage de l’agent Maria Hill du film, toujours jouée par Cobie Smulders (Robin dans How I Met Your Mother) est là aussi. Cette bonne corrélation entre le film et la série fait vraiment plaisir, et permet peut être de présager d’autres caméo possible et peut être même que les événements de chaque film de la franchise pourraient avoir des conséquences dans la série. Selon moi une perspective intéressante.

_

VERDICT : Bien, mais attendons la suite.

Les séries d’enquête en équipes sont très à la mode depuis 10 ans et je dois admettre que je suis plutôt client si l’équipe ou l’univers sont originaux, le meilleur exemple à mon goût étant Docteur House. Dans le cas précis, on a un univers qui peut donner lieu à beaucoup de nouveautés dans le paysage des séries, un ton assez novateur et surtout un effort d’écriture pour bousculer les stéréotype du genre.
Il y a du potentiel, reste à voir ce qu’il nous en feront.

_

_

EVV-siberia01

SIBERIA

 Sortie cet été sur NBC, la chaîne qui nous a donné des séries telles que Grimm ou New York Unité Spéciale, un truc dont le pitch m’avais paru super intéressant. 16 candidats d’une télé-réalité de survie sont largué au fin fond de la Sibérie pour y survivre pendant 6 mois sans aucune aide et aucune règle, mais quelque chose tourne mal car ils ne sont pas seuls dans les bois et des événement inquiétants et dangereux se produisent.
L’idée sur le papier est bonne, jouer sur le mélange de l’univers hostile, de la promiscuité et de la compétition entre les candidats, le fait que ça tourne mal, que l’on ne sache pas si c’est un jeu ou pas, mêlé au au point de vue subjectif de la caméra qui film, ça aurait pu être génial.
« Aurait pu » est bien le terme.

Premièrement, l’erreur, c’est d’avoir complètement collé au format de la télé-réalité, avec le truc super monté, de la musique de fond et les séances de confessions totalement forcés dans la gueule. Merde, vous faites une fausse série de télé-réalité, ne vous sentez pas obligés de rentrer dans le moule, faites autre chose, laissez juste jouer les acteurs devant les caméras, comme si vous veniez de récupérer les rush et que vous n’avez rien monté. Ne nous forcez pas à subir de la fausse confession, en plus jouée par des comédiens.
Ensuite, 16 personnages, 17 en comptant le présentateur, c’est vraiment trop, même si il y en a 2 qui dégagent dès le début, ça reste énorme!! Je suis a peine foutu de reconnaître certains personnages des autres, hormis ceux qui sont clairement identifiables : le gros con, le black, la chinoise, le hippie, le geek, le chauve, la goth, le gay. Bravo les stéréotypes au passage. Mais c’est top, je regarde une série, pas une télé-réalité, j’ai besoin d’avoir un groupe de personnages réduits que je peux connaître et m’y attacher, comme ça je suis concerné par ce qui leur arrive.
Enfin le montage, là où tout pose problème et qui foire complètement le but du « point of view », on ignore totalement l’équipe de tournage, elle continue son boulot pépère alors que des trucs pas normaux se passent autours d’eux. Les candidats vont s’enfermer dans les baraques parce qu’il y a vraiment des bruits étranges dehors et pas prévus, les cameramen se font claquer la porte au nez sans broncher. On découvre un candidat mort (Oui je spoile mais c’est le seul truc qui se passe dans tout l’épisode) et l’autre cameraman blessé, « je m’en bats les couille, je filme tranquillement ». Ça casse toute l’immersion dans le concept de la télé-réalité qui tourne mal.

_

VERDICT : A éviter.

Une idée avec un tel potentiel complètement gâchée par le manque d’imagination. Merde, c’est pas comme si ils étaient des pionniers du genre, ils ont eu le Projet Blair Witch, Paranomal Activity, Cloverfield, qui leur ont donnés la boite a outils pour faire un bon truc en caméra subjective. Mais ils gâchent tout voulant à tout prix faire télé-réalité. En plus on le sait déjà que ces télé-réalités là sont bidonnés de A à Z, alors une fausse télé-réalité qui ressemble à une fausse télé-réalité, bah ça marche pas. Ils auraient pu tenter de faire autre chose, casser les codes, être audacieux, surtout qu’une série de survival en foret à la première personne, aurait put donner un truc intéressant. Là c’est juste pénible, j’aime déjà pas la télé-réalité, alors je vais pas en plus mater une contrefaçon mal faite.
Par contre, si vous aimez le genre, allez voir, peut-être y trouverez vous un intérêt.

_

_

EVV-dome01

UNDER THE DOME

 Tiens tiens, du Stephen King adapté en une vraie série et pas une mini série à petit budget. Ça m’a l’air intéressant tout ça. Produit par CBS, la chaine à qui l’ont doit Big Bang Theory, How I Met Your Mother, les Experts, NCIS ou encore the Mentalist.

L’histoire est simple, et adaptée du roman éponyme du best-seller du fantastique : une petite ville du Maine se retrouve du jour au lendemain coincé sous un dôme invisible qui la coupe du monde.

Pas grand chose à dire de plus après un premier épisode, mais le tout semble bénéficier d’un budget sérieux et d’un cast très prometteur avec Dean Moris (Breaking Bad, Terminator 2) et Jeff Fahey (Lost, Planète Terreur).
Stephen King himself a travaillé sur l’écriture de tous les épisodes. Ce qui peut nous donner le meilleur, étant donné que c’est quand même une référence du genre, mais aussi le pire avec ses personnages archétypaux au possible, son amour du flashback et son art de complexifier à l’extrême ce qui en fait est très simple. Mais je pense que ça a le potentiel d’aller loin et de réussir là où Siberia a échoué, travailler avec beaucoup de personnages et leur interactions dans un univers clos coupé du monde. Et au moins c’est pas J.J. Abrams qui s’occupe de tout ça dont nous n’aurons pas droit à un mindfuck complet comme a pu être Lost. Enfin, c’est King, donc on peut s’attendre à tout.

_

VERDICT : Joli début

Une série pleine de promesses, avec énormément d’atouts pour commencer bien comme il faut. Je recommande de voir comment les choses vont se développer avant de pouvoir vraiment juger.

_

_

EVV-Sleepy

SLEEPY HOLLOW

Nouveau né de la Fox à qui l’on doit Bones, Glee, ainsi que les inusables Simpsons et American Dad ; Sleepy Hollow est une série d’aventures fantastique mettant en scène Ichabod Crane, un soldat de la guerre d’indépendance américaine qui au cours d’une bataille décapite un tunique rouge masqué et armé d’une hache. Blessé, il s’évanouit avant de se réveiller dans une grotte en 2013, dans la ville de Sleepy Hollow où il doit combattre le cavalier sans tête qui se trouve être, Mort, un des 4 cavaliers de l’apocalypse.

Ça vous semble fumé du cerveau? Oui moi aussi. Je suis resté perplexe au bout de cet épisode, vraiment. Premièrement parce qu’il est tellement pressé de nous mettre dans la situation qu’il nous balance une tonne et demi d’exposition dans la tronche, et nous révèle une grande partie de son scénario direct.
Sérieusement, en 42 minutes d’épisode, nous avons eu droit à une bataille de la guerre de d’Indépendance, la mort et la résurrection du héros, la mise en place du second héros, la mort d’un personnage secondaire, le cavalier sans tête, la police, un complot, des sortes de cultistes, un démon, des sorcières, de la magie, une prophétie, une scène d’action, une bible magique et un passage par l’hosto psychiatrique!!!
Et encore, j’en oublie beaucoup!

Ce pilote épuise, vraiment, j’ai eu l’impression que les producteurs avaient tellement peur que si on ne nous garde pas en haleine tout le temps on va zapper. Il y avait de quoi faire 3 voir 4 épisodes avec tout qu’on nous a enfoncé dans la gorge en un seul coup. Ce qui donne un effet très brouillon et pas très crédible. La flic du 21 siècle, croit vraiment trop vite à l’histoire du Cavalier sans Tête et du mec d’il y a 250 ans, l’acteur qui joue Ichabod, surjoue trop le décalage temporel, et le sous-joue à d’autres endroit. Il est étonné qu’une femme porte un pantalon, mais qu’une voiture roule, il s’y fait assez bien… Enfin le tout est bien trop pressé, vraiment.

_

VERDICT : A voir au second épisode.

C’est toujours le problème avec les pilotes, c’est qu’avant de plaire au spectateur, il faut plaire aux producteurs, qui sont souvent des gars qui ne voient que des taux d’audience et des statistiques. Ce résultat mal monté et trop speedé peut être dû à une équipe productrice trop chiante autant qu’à un problème d’équipe créative. Je recommande de regarder un second épisode pour voir si les erreurs sont corrigés, car je vois quand même le potentiel pour un Supernatural-like, qui pourrait être plaisant. Si ce n’est pas le cas, alors à oublier.

_

_

RHAAAA!!! Même l'affiche est géniale !!

RHAAAA!!! Même l’affiche est géniale !!

CULT

Alors les enfants, je vous ai gardé le meilleur pour la fin, mon coup de cœur personnel, le truc dont je vais dévorer la première saison d’une traite et sûrement bouffer du temps de sommeil à fond. Alors oui, la série est sortie l’hiver dernier aux Etats-Unis, donc ceux qui la connaissent déjà, me tapez pas dessus, je la découvre que maintenant et je la trouve géniale.
Produite par CW, une chaîne généralement pour teenagers vu qu’elle a quand même produit Gossip Girl, Arrow, Superatural et Vampire Diaries (Non je ne ferais pas la blague), et qui nous donne ici dans le totalement différent.

Le pitch, je peux difficilement l’expliquer sans spoiler ou devoir rentrer dans explications extrêmement compliqués et surtout j’y pige pas grand chose moi même. On va donc faire simple: Nate, un jeune homme un peu perturbé, est fan d’une série à succès appelé Cult, et même plus que fan, hardcore fanboy. Un jour, il disparaît. Son frère Jeff, un journaliste, se met alors à sa recherche en s’intéressant à la série, et à ses fans.

Et je ne vous en dirais pas plus, à vous de regarder. Mais j’ai pas décroché une seconde du pilote de la série et j’ai hâte de continuer à regarder, surtout que comme j’ai du retard, j’ai une saison entière à ma disposition. En tout cas, j’adore, une superbe mise en abîme sur le monde de la série télé, ses fans, ses univers étendus, jusqu’où peut aller le fanatisme, le jeu entre une série télé, ses producteurs et le monde extérieur et quelles conséquences cela peut avoir. Ce ne sont que des réflexions en vrac que j’ai dessus, car je suis encore très loin de comprendre ce qui se passe dans ce truc. Le scénario est extrêmement bien ficelé, les personnages intéressants, l’énigme très novatrice et une réalisation bien dosée.

_

VERDICT : A REGARDER ABSOLUMENT.

C’est vraiment ma recommandation de cette année, pas grand chose à ajouter d’autre. Ceux qui la connaissent, me jetez pas de pierres pour le retard, ceux qui connaissent pas foncez découvrir.

 _

_

Voilà voilà, c’est fini pour ce premier « Pilotes », je voulais parler aussi de l’excellentissime série Hannibal, mais il semble que tout le monde l’ai découverte avant moi, donc tant pis, pour une fois on ne va pas parler pour ne rien dire de plus.
C’était donc 5 nouveautés qui m’avaient tapé dans l’œil (Il y a bien d’autres qui sont sorties mais je n’ai parlé que de celles dont le synopsis m’avais intéressé) et ce que j’ai pu en penser après avoir vu leur premier épisode. Allez les découvrir, faites moi savoir si j’ai eu tort pour celles que j’ai déconseillé, si vous en avez d’autres à faire découvrir, les commentaires sont là pour ça.

Je suis Evguen je regarde pour vous des films que personne ne devrait voir ! Mais aussi des truc qu’on devrait au contraire !

Bye Bye !