Wonderful Electric.

Par défaut

tumblr_meahm8HyoF1reeruso1_500

Un jour, oui, un jour, j’aurais une vraie vie.
Mais dans l’immédiat, je scrolle encore un chapitre d’une fanfic twisted à souhait, en buvant du thé et en vapotant Erika. La vie normale de petit Kao passé minuit, un samedi soir, pendant que les gens du dehors doivent déjà vomir devant ma porte d’entrée leur trop plein d’alcool. La joie de vivre à côté d’un bar tout ça…

Si je me décide enfin à remettre les mains sur mon clavier aujourd’hui (qu’en vérité je ne quitte que très rarement, mais c’était pour la formule), c’est, non pas parce que j’ai des choses intéressantes à dire, ho ho! Que vous êtes naïfs… Non, si j’en viens à déposer ma verve aujourd’hui, c’est parce que…et bien… parce que j’avais envie, en fait. Tout simplement. Cet article démarre très mal je trouve…

J’ai lancé un appel à témoins sur la fanpage FB du blog, et plusieurs sujets exploitables m’ont été proposés (parmi d’autres totalement gratuits), mais nous y reviendrons dans des articles ultérieurs, si l’inspiration me prend soudainement, sait-on jamais, ça peut arriver!
Je suis également en attente de plusieurs colis postaux, qui me permettront de faire un article « vous êtes tous jaloux ». Mais dans l’immédiat, nous allons prendre un sujet dans le chapeau magique des sujets. *roulement de tambours* *bruit de papier qu’on déplie frénétiquement* Vrac? Encore?
Bon, allons y gaiement alors (haha!).

Dans le désordre, j’ai à nouveau arrêté de fumer, parce que bon, ça va 5 minutes les conneries, et surtout que le budget commençait à méchamment en prendre un coup. Je suis donc revenue vers mon amour d’e-clope prénommée Erika, et ensemble nous voguons vers de lointaines contrées (au moins).
Je continue doucement mais sûrement la musculation, bon, sauf aujourd’hui parce que ça fait trois jours que j’dois me faire une séance, mais j’ai une flemme tellement énorme que je préfère pas me forcer, au risque de m’écœurer plus qu’autre chose. Toujours dans cette optique, j’ai bien malgré moi essuyé de douloureux échecs, dans ma quête d’un short pour faire du sport. Mieux encore, deux blaireaux se sont foutus de ma gueule alors que je farfouillais les rayons. J’avais oublié à quel point le dehors pouvait être cruel aussi gratuitement, j’avais rien demandé quoi. Après on s’étonne que je sorte aussi peu de chez moi…

Bon, je vais finir ici cet article vraiment pas inspiré. Décidément ces temps ci c’est pas ma période. Bref. Je vous souhaite en tout cas une bonne fin de journée. Et illustrerais cet article avec une image totalement gratuite. On est pas mercredi, mais le dimanche, ça fonctionne aussi!

Ps: Le titre provient de la chanson « Strict Machine » de Goldfrapp, mais la phrase que je voulais utiliser était trop longue, alors j’ai juste pris un bout au hasard de la chanson. Voilà.

Publicités

2 réflexions sur “Wonderful Electric.

  1. Je te suggère d’enregistrer les cons à leur insu et de les poster sur ton blog. Tu pourras te foutre de leur gueule à ton tour, et comme on verra pas leur tête, t’auras aucun problème. Le monde extérieur est assez moisi mais ton écriture te permet de faire feu de tout bois alors autant en profiter. Enfin tout ça, ce n’est que mon avis bien sûr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s