But she was young and dumb.

Par défaut

… She’d just turned 21.

Hello vous tous!

Vous le savez, vous l’attendiez, après l’anniversaire du blog, vient tout à fait logiquement le mien. Parce qu’une fois n’est pas coutume, et aussi parce que je n’ai jamais compris cette expression, je m’en vais vous faire, comme à l’usuelle, un petit résumé de mon année passée, placée sous le signe du chiffre 20.

Au delà même des blagues « Kao 2.0 », et autres lulz usuels (essaie de le dire avec des patates dans la bouche), ça a quand même été une excellente année que ce passage 2011-2012.

J’ai la sensation que plus les années avancent, plus ma vie s’améliore… Je vais donc faire un petit tour du propriétaire de ce pas. Oui, je dis nimporte quoi, vous avez l’habitude de toute façon…

J’ai pris un post-it et ai essayé de rassembler les grands thèmes que peuvent constituer une année, c’est pas évident. Commenceons donc dans un beau bordel organisé. D’ailleurs je vous invite a re-lire le bilan 2011, dont cet article est en somme un complément, peut-être, sûrement même.

_

Boulot. 

Pour ceux qui ont suivi mes tribulations, je suis passée d’une angoisse sans nom dûe au chomdu, à un service civique complet (9 mois), puis à mon super séjour en Slovaquie qui s’est déroulé nickel (le résumé arrive bientôt-j’espère). La suite devrait se mettre en place dans les mois à venir, mais là encore, retour à la case angoisse de l’imprévisible.

_

Santé.

Pour ceux qui me lisent depuis des années, nous aurons noté de nets progrès en matière de la folie de la tête. Plus sérieusement, mis à part quelques petits pétages de plombs à droite à gauche qui ont fini par être publiés plus ou moins accidentellement, et qui vous ont tous foutu la frousse; j’ai passé une année calme. Pas d’hôpital, une seule crise (à mon anniversaire justement), et les rares fois où j’ai eu du suspect dans la tête, je n’ai fait aucune bêtise, si ce n’est boire beaucoup d’alcool. Dans l’ensemble, un suivi régulier de mon traitement, et assez peu de bêtises à conséquences.

_

Vie Sociale.

Okay, je sais même plus pourquoi je l’ai noté celui là. Bon, tant pis, bim bam boum, improvisation!
More friends, more fun. J’ai rencontré plein de nouvelles personnes cette année. Virtuellement comme IRL. J’ai aussi consolidé mes relations avec d’autres, pour que les copains deviennent amis pour de vrai. Y’a aussi eu quelques cafouillages qui ont créé des clans de ci de là, mais bon, ça j’y suis pour rien, j’ai tapé sur personne. Je ne vois pas vraiment d’aspect negatif à cette catégorie là pour cette année. J’ai même fait enormement de progrès avec papamaman, donc, en conclusion, que du bon ici aussi.

_

Wolocation.

Beaucoup de mouvement en cette woloc’ durant cette année des 20 ans. Le départ de Ada en février, et peu de temps après Verkho qui fêtait ses 1 ans. Egalement le court passage du cousin-machin (qui en vrai a les cheveux courts), ainsi que l’hebergement occasionnel des copaings. Mais sinon le lieu est toujours le même, peu de choses ont bougé, peu de choses ont été rangées.

_

Luv.

Si vous avez un peu suivi mon blog ces 6 derniers mois, vous avez sûrement dû vous rendre compte que je fais moins ma frustrée avec des gratuits,  que je parle moins des filles, et qu’en règle générale, je me suis pas mal calmée côté complaintes de la solitude. Vous allez me dire « bah t’as enfin pris du plomb dans l’pif! » (ou quelque chose comme ça), mais je vous répondrais, qu’en réalité, la vérité est ailleurs. Ma vie sentimentale a tout simplement plus ou moins bougé durant ce court laps de temps que représente une année de ma vie. Je n’en dirais pas plus, le reste ne vous regarde pas, tout simplement parce que j’ai appris un peu malgré moi, que parfois, savoir faire silence sur sa vie privée a du bon. Même s’il y a un côté legerement frustrant, ce n’en est que plus savoureux a l’arrivée.

_

Conclusion.

Une excellente année, avec ses hauts, ses bas, et ses porte-jarretelles; mais dans l’ensemble, beaucoup d’amélioration. Je m’en sort toujours au final avec humour et cynisme. On m’aime comme on me déteste. Mais peu importe au final, car je suis désormais légale à peu près partout dans le monde, et avec cette année de plus en particulier, aux Etats-Unis et dans plein de pays que je connais pas/dont j’ai rien à foutre.

Vrac #13

Par défaut

Je me demande jusqu’à combien de numéros de vrac j’irais d’ici la fin du monde/jusqu’à que je crève/abandonne mon blog… Le genre de questions-qui-sert-à-rien-bonjour.

Tout d’abord, je suis plutôt contente, mon article d’hier soir, où, disons le clairement, je me suis défoulée sur mon clavier sans avancer autant d’arguments implacables que je l’aurais souhaité, et qui était quand même particulièrement décousu par l’émotion. Mais toujours est-il qu’il a, semble-t-il, beaucoup plu. J’ai même pu l’apercevoir partagé par quelques contacts FB. Ça m’a fait très plaisir, surtout venant de Kali, parce que j’ai toujours beaucoup estimé son avis, et qu’elle me conforte ici dans le mien, bah, c’est assez plaisant quand même.

Anyway. Je voulais ici raconter un peu ma vie, parce que ça faisait longtemps.

Comme toute personne normalement constituée, j’ai deux grands-mère. Une qui est super cool, qui fume comme un pompier, et sans qui je n’aurais pas d’appartement; et puis l’autre, de qui je tiens, et qui, disons-le franchement, est aussi fracassée de la tête que moi. Dans le bon sens du terme. Toujours est-il que cette dernière est un peu plus au courant de la technologie que l’autre, et m’envoie depuis peu, régulièrement des emails, en prévision de notre prochaine rencontre, demain matin.

Où je veux en venir? Mais, un peu de patience que diable!

Dans un de ses derniers mails, j’ai pu lire la phrase suivante « Ton anniversaire est aussi important que le jubilé de la Queen Elisabeth,
il me semble.Toutes proportions gardées. ». Ceci en réponse au fait que je lui ai dit que j’étais pas mal overbookée ces temps ci.

Au premier abord, je me suis sentie vexée, et puis peu après, ça m’a fait rire. Je crois que vous n’imaginez pas vraiment l’ampleur de la chose en fait, oui, je suis aussi occupée que la veille reine, oui, parfaitement, même que je vais vous expliquer pourquoi, même si vous vous en foutez éperdument…

Alors, donc. Aujourd’hui, je dois aller voir mon pote Kris. Demain mardi 24, je vais donc voir ma seconde mamie à Arcachon pour la journée. Mercredi 25, je trépigne comme une gamine parce que jeudi 26 c’est mon anniversaire. Je le fête donc une première fois avec ma première mamie au restaurant, mais en restant relativement dans la sobriété. Vendredi 27, petite après-midi calme mais pleine de gossips avec une bande d’amies filles à peu près aussi hétérosexuelles que je puis l’être…

Mais c’est pas fini! Samedi 28 je prends le train à 7h30 du matin pour monter jusqu’à Paris, je pionce comme un caca toute la journée, pour faire la teuf avec mon meilleur ami Evguen, qui est aussi du 26, mais j’avais bloqué ma journée alors on fête ça comme des porcs le 28 au soir. Dimanche 29: gueule de bois digne de ce nom. Lundi 30, nous partons pour Disneyland. J’ai d’ailleurs été particulièrement déçue d’apprendre que les méchants de Disney ne sortent que pour Halloween. Moi qui voulais faire des bisous à Maléfique (la méchante dans La Belle au Bois Ronflant), bah c’est visiblement foutu…

Mardi 31, je rentre à Bordeaux après un énorme week-end qui s’annonce exténuant. Du Mercredi 1er août au Vendredi 3 août, je profite de mon temps libre pour faire mes devoirs pour l’association qui m’a envoyé en Slovaquie. Samedi 4 je fête une 4e et dernière fois mon anniversaire avec tout les copains bordelais, avec une murge de compétition en perspective (mais pas trop non plus, soyons raisonnables). Et enfin, j’ai fini (pour le moment…).

Tout ça pour dire que oui, la reine 2e du nom, bah c’est de la rigolade à coté de mon emploi du temps pour les 2 semaines à venir.

Allez, tchou!  (A tes souhaits)

Scandale dans les caves.

Par défaut

Bien le bonsoir à toutes et tous.

Je passe juste dans le coin pour poster un truc qui n’a pas forcément une importance capitale, mais qui me tenait à coeur. L’autre jour je suis tombée sur FB sur une image qu’avait commenté un de mes contacts, où l’on pouvait voir une nana habillée en lolita qui etait allongée sur le ventre devant une télé, une manette de Xboite/Playstation/Osef , et visiblement Need for Speed à l’ecran. Et par dessus, en magnifique rouge foncé avec plein de fautes, un commentaire voulu assassin mais qui etait plus proche du fail, et qui disais à peu pres ceci: « t’as pas honte bla bla jouer a des jeux de garçons bla bla super image des lolita bla ».

Alors premierement, j’en ai tres légèrement rien a carrer des lolitas, c’est comme les vegans si vous voulez, tant qu’on m’oblige pas à porter leurs fringues, elles/ils font ce qu’ils veulent. C’est pas mon problème.

Non, ce qui m’a dérangé, sans vouloir créer un débat stérile, ce n’est pas qu’elle joue aux jvx, ou qu’on la roule dans la terre pour ça, mais pour le terme « jeux de garçons ».

Je ne fais ici qu’écrire un magnifique captain obvious, mais y’a pas tellement de « jeux de garçons » comme il n’y a pas plus de « jeux de filles ».
Sans deconner, toutes les nanas ont pas les yeux collés sur Léa Passion Vaisselle et les garçons passent pas obligatoirement leur temps à demonter du russkov sur Call Of Duty. (et désolée par avance si y’a pas d’ennemi russe dans COD, j’en sais rien, et je m’en fout).

Ca m’a juste particulierement enervé ce stereotype de merde comme quoi les jeux sont forcément catégorisés, et comme quoi y’a aucun garçon qui s’eclate sur, je sais pas moi, Nintendogs, et comme quoi y’aurait aucune demoiselle bien élevé qui défoncerait des monstres à coup de tronconneuse.

Déja le coup de je-ne-sais-plus-quel-site-internet avait fait avec Diablo 3, où le slogan sous la date de sortie etait quelque chose comme « c’est ta copine qui va faire la gueule. ». Euh… EUUUUUH? Non. Stop! Arretez tout.

Mais alors qu’en plus là, ce soit une FILLE qui engueule une autre FILLE sous pretexte qu’elle as pas le droit de porter des jupes moches et en plus de faire des courses de bagnoles virtuelles? Ca me fait juste vomir. C’est se tirer dans les pattes toute seule, meuf! Non mais HO quoi?! Seriously.

Alors effectivement le feminisme fait des grands pas, mais visiblement, pas vers l’avant, bordel de merde. (c’etait l’argument moisi)

Bref. Je tenais à le dire, parce que ça m’a vraiment scandalisé. Et je sens venir d’ici les commentaires bien bien trolls de mes contacts FB. Bah vous savez quoi? Abstenez vous. Pour une fois, chut.

Ps: L’image est une réference à une réplique dans Mass Effect 3.

Nobody loves me.

Par défaut

Petit Kao et l’image qui avait presque un rapport avec l’article…

Comme le titre ne l’indique peut-être pas, je suis en pleine session Queen sur Yahourtube.

Même que c’est la faute à Tcheu. Son avenir est en train de s’écrire à mesure que je tapote ces lignes. Non parce qu’en fait la demoiselle a trouvé un appart en coloc à Cardiff, comme vous pouvez le lire sur son blog.

Y’avait déjà Léonie et Daytona qui doivent s’exporter en territoire britannique, voila que Tchoupette s’y mets aussi (prix du surnom le plus foireux: CHECK!).

M’enfin visiblement les UK c’est devenu le nouveau Paris. Tout le monde s’y barre. Et me laisse ici.

Je dois avouer que tout ceci me rend un peu triste quand même. Plus que je ne veux bien le laisser paraître, et plus que l’on ne pourrait se l’imaginer aussi. Mais bon, comme Mr. Mercury le crie actuellement dans mes oreilles, the show must go on.

Cet article, ma foi quelque peu décousu, est là pour vous dire combien vous allez me manquer, toutes les trois, c’est probablement hyper obvious, mais je ressentais le besoin de l’exprimer par écrit. Je suis même un peu désolée parce que je n’arrive pas à exprimer ici toute l’immensité émotionnelle au coeur de laquelle je suis en proie en cet instant. Merde. Cette dernière phrase fait super émo quand même.

Anyway. Je vous aime fort toutes les trois, à des degrés plus ou moins différents, plus ou moins similaires. Et parce que j’ai eu des supers moments individuellement avec chacune de vous. Et que putain, ça va me manquer tout ça. Je sais qu’il reste Skype et tout ça, mais ça ne remplacera jamais une présence IRL; même si sur les trois, y’en a qu’une que je peux côtoyer pour de vrai régulièrement. Mais je sais pas, la simple idée que des centaines de kilomètres vont me séparer de vos ordis respectifs, et que sur un coup de tête je pourrais ptêt pas forcément débarquer comme ça, un matin pluvieux. Bref, tout plein de petits détails qui, mis ensembles, me minent pas mal.

Enfin voila, désolée pour les autres qui en ont relativement rien à carrer du contenu de cet article, mais des fois, les petites notes d’humeur, ça fait du bien. Ça fait pleurer, mais ça aide un peu, je suppose, j’espère?

Love des bois <3

_

– Petit Kao.

Don’t go!

Par défaut

Salutations,

Si je vous écrit ces modestes lignes aujourd’hui, c’est parce que, pour ceux qui l’ignorent, c’est aujourd’hui le 3e anniversaire du blog. Ce qui signifie, que j’écris en ligne depuis approximativement mes 12 ans, à savoir en 2003, à savoir un total de 9 ans, avec un minimum de qualité pour seulement la moitié du total d’années.

J’ai eu pour habitude de changer de blog tout les 3 ans, le premier a été supprimé, parce que trop empreint de kikoololisme, le second reste en ligne parce que j’ai une flemme incroyable de le trier, et enfin celui ci, bah, je pense qu’il va encore officier pour quelques années encore. Peut-être qu’un jour j’aurais des thunes et je m’offrirais le luxe d’acheter mon propre nom de domaine, mais ce jour n’est pas encore là.

Si j’ai pris pour habitude de changer de blog tout les 3 ans, c’est parce que tout les 3 ans intervenait un changement important dans ma vie. Le premier fut l’envie simple de changement, de me dire que j’avais grandi, et que j’etais prête à changer de pseudonyme. C’etait également durant les premiers balbutiements de mon homosexualité assumée, même si cela s’est étalé sur une petite année. Et le second changement, donc le troisieme blog, à savoir le switch de plateforme de skybeurk à WordPress, s’est fait en pleine periode in-between mes 2 séjours à l’hopital. En pleine periode de confusion donc, et le changement me semblait important, parce que symbolique, parce que vital et necessaire. Oui, certains vont chez le coiffeur, moi, je change de blog, normal.

Mais contrairement à cette tradition, alors que je suis aujourd’hui à l’aube d’un potentiel énorme tournant dans ma vie (peut-être, je n’aurais confirmation que dans une dizaine de jours), j’ai décidé que cette fois, changer de maison d’accueil virtuelle pour mes déblatérations écrites, n’etait pas nécessaire.

_

En revanche, conformément à mes habitudes anniversariales, oui j’aime les néologismes, voici un petit état des lieux pour cette entrée dans une 4e année de bons et loyaux service du triple G, effectué à la date du 7 Juillet, puisque à la date où sortira ce texte, je serais loin du territoire français.

Gay, G33k and Green c’est avant tout un blog bleu, comme son nom ne l’indique pas, puisque la mise en page personnalisable est payante, et que les autres design pré-conçus sont assez laids.

Pour des détails un peu plus chiffrés, c’est donc 494 articles publiés, en comptant celui ci, soit une moyenne approximative d’un article tout les 2 jours et demi. Mais cette statistique est faussée par ma tendance prolifique des débuts, puisque dans les derniers mois, on table plutôt à peine plus d’un article par semaine. Si je parle d’articles publiés, c’est parce qu’il y a également en stock 2 articles en préparation (quotes & critères de selection), 1 qui ne verra probablement jamais le jour faute de contenu, et enfin un brouillon uniquement destiné à ma personne.

_

GG&G, c’est aussi, à ce jour, 730 commentaires. Le tout premier par un illustre inconnu du « nom » d’Asuna, suivi de très près par la fidèle Tcheu, qui possède  à son actif 135 remarques à ce jour, et qui me suit depuis au moins aussi longtemps que Maud (qui elle n’a posté sa premiere trace qu’en mai 2011). Le 730e est de Léonie.

Il y aussi un nombre incalculable de tags foireux, que je m’amuse beaucoup à réutiliser nimporte comment. Que personne ne semble lire, mais qui sont pourtant toujours empreints de lolisme.

_

Toujours pour les stats, ce blog c’est aussi 8 catégories, que je n’ai jamais pensé à expliquer. Je pense que tout le monde s’en fout un peu, mais c’est histoire de meubler, donc je vais le faire quand meme, et dans l’ordre alphabétique s’il vous plait!

– « A vif » sert principalement pour les réactions à chaud, les notes d’humeur, où plus simplement un fourre-tout quand je sais pas vraiment dans quoi classer mon article.
– « C’est gratuit – C’est Mercredi », pour mes périodes où je suis légèrement frustrée, et où je vous fait profiter de mes découvertes visuelles.
– « Critique », pour quand je fais semblant d’avoir un avis intéressant sur une création de l’IRL (film, bouquin, serie…)
– « Généralités », catégorie assez peu usitée, utilisée principalement pour les notes informatives concernant le blog, ou ma vie perso.
– « L’insolite du dimanche », tombée légèrement dans l’oubli ces derniers mois, faute d’avoir suffisamment d’images en stock pour le foireux/DO WANT dominical.
– « Quotes », pour faire du lolz dans vos têtes.
– « Quotidien », la subtile différence avec le « à vif », c’est que je raconte sans forcément être en proie à mes émotions.
– et enfin « Vidéos », pour quand il faut cliquer et que ça bouge tout seul. A ne pas confondre avec les gifs :D

_

_

Wala, c’est fini pour les stats, et je me dis que cet article commence à être assez conséquent. Je vais donc m’arrêter là, et vous souhaiter une bonne continuation sur cette url, en espérant avoir la possibilité de dire des bêtises encore longtemps, de façon suffisamment intelligible, drôle ou même emouvante, pour que cela vous plaise, et vous motive à rester à mes cotés jusqu’à la fin, et même encore après.

Je vous aime tous très fort, même ceux que je connais pas <3

Ps: L’image n’a aucun rapport, j’avais juste envie de l’utiliser, histoire de pas changer mes habitudes.