ARE YOU RADIS ?

Par défaut

Pour la premiere fois depuis 3 ans, je ne travaille pas au moment des fetes. J’avais donc decidé de faire ma gentille fille et d’aller voir ma famille.

Ca, c’etait sans compter sur la generosité de Battle.net, qui m’offre 7 jours gratuits sur World of Warcraft.

Je sais, c’est mal, mais depuis le temps que je voulais y rejouer…

Asobitai!

Par défaut

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de JP-Lala, demain, celui de Morgane-l’amazone. Mais aussi, et toulmonde s’en fout encore plus, celui de Shizuru Fujino.
Pour l’occasion, un wallpaper qui fait saigner les yeux \o/

J’ai egalement changé la banniere qui restera ainsi jusqu’au 25.

Lucky☆Star

Par défaut

Ceux qui suivent m’ont deja entendu parler de cette serie, et l’une d’entre vous m’a meme reclamé une critique! C’est dire si cet article etait attendu. ( genre )

Le principe meme de Lucky Star se rapproche pas mal d’Azumangah Daioh, dans la mesure où il n’y a pas des masses d’action, tout se base sur le comique de conversation, et parfois de situation.

Le point fort de cette serie, c’est d’etre bourrée de references de toutes sortes, et l’interet est de les retrouver. D’Initial D en passant par Haruhi Suzumiya et meme Strawberry Panic, les listings foisonnent sur le net, regardez vous meme.

L’histoire en elle meme se centre autour de 6 personnages ( et plus par la suite ), et deux parties.

_

La partie principale tout d’abord.

On suit les aventures de 4 lyceennes:

Konata Izumi, sportive et intelligente, mais surtout geek et faignante. C’est le personnage principal, et la seiyuu qui la double est la meme qui fait Haruhi S- , d’où les nombreuses references.
Kagami &Tsukasa Hiiragi, deux jumelles, l’une douée et travailleuse, l’autre… beaucoup moins.
–  Miyuki Takara, jeune fille de bonne famille, et premiere de classe.

On suit donc leur vie quotidienne, souvent drole, parfois touchante.

Et enfin la seconde partie, en fin d’episode, sorte de mini-serie autour de Lucky Star, animée par Kogami Akira, une jeune idole completement nevrosée, qui maltraite son assistant, Shiraishi.

Egalement  l’ending de chaque episode ( tout du moins durant la premiere moitié de la serie ) correspond a une seance de karaoké des quatre protagonistes. Il est amusant de noter que Hirano Aya, qui double Haruhi et Konata, est capable de superbement chanter ( God Knows ), comme de massacrer un morceau ( Chala Head Chala ).

Le premier episode est une sorte de test, puisqu’il s’agit d’une longue et fastidieuse conversation sur un sujet plutot pourri: le dessert favori de Konata, le croissant au chocolat. Si vous survivez a ça, vous pouvez vous envoyer toute la serie les doigts dans l’pif.

Pour terminer, je qualifierais visuellement cet animé de doux, et simple, comme son histoire en somme.

Enfin j’vous dis ça, j’en suis qu’au 16e episode ( sur 24 ). Une serie delicieuse a savourer en plusieurs fois, regarder tout d’un coup n’a pas grand interet, vu le manque d’intrigue.

Haruhi Suzumiya, Saison II

Par défaut

Cette saison deux n’est pas reellement une suite, puisque les evenements viennent se caler entre les episodes de la saison 1, avec notamment les preparatifs du festival de l’ecole.

Une nouvelle saison! Cool me direz vous, 14 nouveaux episodes d’une serie qui n’a plus ses preuves a faire! Ben en fait non, on se fait entuber sur toute la longueur, car les episodes 2 à 9 ne sont rien d’autre qu’une repetition. Au debut, il y a une logique a cette repetition, on peut regarder les episodes 1 à 3 car ils comptent quand meme quelques variations, mais apres, rien de nouveau jusqu’a la fin de l’episode 9. Je les ai tous vu integralement, et je vous le dis, pas la peine d’en faire autant. Les dialogues sont exactement les meme, seuls les vetements des protagonistes changent. Meme l’empathie pour Nagato finit par ne plus suffir, zappez directement de l’episode 3 au 9e.

Cette deuxieme saison demarre donc de façon assez mediocre, meme les nouveaux generiques n’ont pas le peps des precedents.

Enfin, la partie interessante de la saison, le dernier tiers ( episodes 10-14 ) nous permets de voir comment le film a été realisé. Petit rappel, le film en question correspond au tout premier episode d’haruhi suzumiya. J’entends par premier celui de l’ordre inverse, ordre initial, et non ordre ordonné, comme dans le dvd. C’est clair comme de l’eau d’boue, je sais.

Toujours est-il que ces episodes ont l’avantage d’etre des suites directes sans aucune coupure, permettant de tout enchainer plus facilement.

On se retrouve a regarder plus un making of des aventures d’Asahina-san qu’autre chose, nous permettant notamment d’en comprendre certains aspects etranges, notamment lors du Mikuru Beam, ou encore le chat parlant. L’interet general est donc tout a fait relatif.

En resumé, cette saison 2 tant attendue se revele terriblement decevante et repetitive, on aurait pu s’en passer, ou ne tourner qu’en ayant des vraies idées.

La fin m’a tout de meme fait sourire, et m’a donné envie de revoir la saison 1, qui elle, est une veritable reussite.

Communeuh bamba triste!

Par défaut

Aujourd’hui, je poste mon insolite en rentrant de soirée, parce que je risque dormir toute la journée de dimanche.

Un insolite reellement insolite, puisqu’il s’agit d’une cabine telephonique arrachée du sol. Pas necessairement interessant, mais rare a apercevoir.

The Hours

Par défaut

Un film qu’il ne fait pas bon de regarder quand on a mal a la vie.

On suit l’histoire de 3 femmes differentes et similaires a la fois.

Angleterre, début des années 1920, Nicole Kidman meconnaissable en Virginia Woolf, grande écrivain, luttant contre son enfoncement dans la folie. Elle débute l’écriture de son plus célèbre roman, Mrs Dalloway.

1940, à Los Angeles, Laura Brown par Julianne Moore, est une mère au foyer. Elle commence la lecture de ce roman, Mrs Dalloway . La découverte de cet ouvrage la bouleverse profondément, à tel point qu’elle songe à changer radicalement de vie.

De nos jours, à New York, Clarissa Vaughn jouée par Meryl Streep aide et soutient son meilleur ami, Richard, un poète atteint du virus du sida. Clarissa est la version moderne de Mrs Dalloway.

Je dois avouer que j’ai eu du mal a comprendre certains passages, leur utilité, mais pour le reste, ca se laisse regarder, en nous laissant nous interroger. Ce fut un tres bon film, que je vous recommande, mais faites le plein de xanax avant d’entamer le visionnage. Une bande son d’exception, et beaucoup de subtext gayz’, bien que le detail lesbien reste ici un detail, et non un film sur le sujet.Il n’apparaitra donc pas dans la selec. J’ai pour ma part particulierement apprecié de suivre Virginia, torturée et touchante.

Je me desespere d’avoir perdu ma capacité a faire des critiques correctes.

Mais regardez le, c’est mon point d’idée central.

Poutchohandzop.

Par défaut

Aujourd’hui, pour ce premier numero de le-saviez-tu, je vous propose une liste courte et incomplete.

– Fumer une cigarette
– Flirter
– Embrasser sans etre marié
– Masturbation
– Jeux Videos
– Technologie en generale
– Feter Noel
– Le porno
– Feter un anniversaire
– Feter Paques/Valentin/Other
– Homosexualité
– Utiliser des capotes
– Avorter
– Percing
– Drogues
– Tatouage

Sachez que toutes ces pratiques sont condamnées par les temoins de Jehovah, oui oui, meme fumer une clope, limite manger du chocolat c’est mal vu, et j’exagere meme pas. Frequenter quelqun de non temoin est aussi super mal vu. Mon enfance elle a pas été tres tres drole.

Parce que c’est en nous privant de beaucoup de choses que l’on derape plus profondement.

Halte au Nimporte Quoi Plus qu’Archaïque. Laissez vos gamins tranquilles. ( Mais eduquez les quand meme, y’a du grave laisser-aller dernierement )