You can’t dance

Par défaut

dita-von-teese-07

Bonsoir les poulets, un peu de presse minute ce lundi. Tout d’abord je m’excuse pour l’absence de l’insolite de dimanche dernier, mais j’etais chez mes parents, et donc j’ai oublié. J’ai updaté le son de la semaine, ce sera Sexual Earthquake in Kobe, une decouverte de Marion.

Je m’apprete a partir -plutot en urgence d’ailleurs- a Coutras pour faire les vendanges, et serais donc absente durant une periode indeterminée, je vous tiens au courant en tout les cas. Au pire, si vous souhaitez eviter de passer ici 5fois par jour, abonnez vous a flux urss, meme si je sais pas comment ca marche.

Je vous laisse donc sur une zoulie imaze de Dita Von Teese, parce qu’on se refait pas.

Publicités

Les recettes du Frigo Vide.

Par défaut

frigo

Aujourd’hui, dans ce nouveau numero de Frigo Vide, je vous propose de la purée en chrono, sans lait ni beurre.

Les pre-requis sont assez simples, il vous faut un bol, de la purée lyophilisée, des bouillons cubes et avoir vraiment tres faim.

Le procédé est assez simple, cassez un quart de cube dans un bol a demi rempli, chauffez, et ecrasez le reste de bouillon avec une cuillere. Une fois le melange a peu pres homogene, ajoutez en pluie la purée en poudre. Remuez bien, salez, mangez.

Le gout est assez etrange, mais si vous avez vraiment faim, ça passera tout seul. Vous pouvez egalement varier les saveurs en mettant selon vos preferences du bouillon de poule-au-pot, de legumes ou du kubor. Vous pouvez meme tenter de melanger, mais votre estomac doit etre un warrior.

( Si ca peut vous rassurer, vous avez echappé a la video explicative. )

Photo non contractuelle.

Photo non contractuelle.

Juste, j’avais envie.

Par défaut

Il fait nuit, j’ecoutes de la musique nulle, et j’ai un gout d’amertume au bout des levres qui me derange quelque peu. Des que la lune point le bout de son nez, j’ai cette facheuse tendance a me baigner dans la melancolie. Sans que je controle forcement ce sentiment. Meme si j’eprouve un leger plaisir a croquer une sensation de nostalgie de je ne sais pas tellement quoi, je sais que je me fais du mal pour rien.

Les mauvaises langues diront que je ne cesse de me plaindre de rien du tout. Elles ont peut-etre raison. Mais actuellement cher lecteur, ma vie est bonne a foutre a la benne, et je ne fais rien pour l’arranger. J’ai baissé les bras bien trop tôt il est vrai, mais je n’ai jamais été quelqun de reellement motivée pour quoi que ce soit. J’ai l’etrange sensation que mes phrases n’ont du sens qu’a mes yeux, je ne me relis pas, désolée.

Tout ça pour dire quoi? Ben pas grand chose en fait, j’avais envie de me repandre quelques minutes, faire un petit signe, coucou j’existe meme si on s’en fout pas mal.

Pour me faire pardonner, je vous laisse sur une sublime image mais pleine de sous entendus un peu foireux. C’est pas ma faute…

QA9JpdgnOfuenc4cyntVG733o1_400

Oui, Dita, encore et toujours <3

Ou pas.

Par défaut

P14-08-09_12.52

Cette semaine, l’insolite est extrait tout droit des chroniques de Lucius, aka je-prend-tout-en-photo-avec-mon-telephone.

Il fallait bien qu’un jour on me fasse la blague jusqu’au bout, extrait de mon sejour a l’hosto.

Comme c’est un peu leger, je vous offre egalement le subtext de la semaine, j’aime en voir un peu partout. Ici de la propagande lesbienne dans la lessive, et ne faisons pas la blague a moitié, de la lessive a la main.

Memories

Par défaut

eglise st nazaire

Le saviez tu? La chanson  » Spin me Round  » a été reprise un nombre incalculable de fois, a toutes les sauces, meme par Manson Dope, , Britney Spears ou encore Gigi d’Agostino. Du grand nimporte quoi donc. Et toutes les pouffs qui chantent la version de Flo Rida n’ont pas conscience qu’il s’agit d’un vieux tube un peu cheap des 80’s. Encore un artiste tres tres hetero…

Sinon rien a voir, mais en farfouillant le pc je suis retombée sur cette photo, issue de mon premier sejour a Parca ( aka Carcassonne, longue histoire… ). La plupart d’entre vous etant de vieux lecteurs de mon blog, vous l’avez deja vu. Mais ca vaut le coup de poster un doublon, tellement le pas fait expres est drole.

Je tiens d’ailleurs a dire un mot a ce sujet, moi et mon pull d’heretique, contrairement aux autres touristes, ai pris le temps de me poser et d’observer la beauté du lieu, au lieu de le mitrailler de futures photos ratées. L’habit ne fait le moine.

Fight Club en quelques mots.

Par défaut

fight-club

Oui, a 18 balais j’avais jamais vu Fight Club. Mais ecoute, à 6 ans ma mere m’a interdit de voir Nightmare Before Christmas, alors j’suis pas a ça pres. Je dois encore voir Orange Mecanique pour etoffer ma culture filmique.

Fight Club donc. Film commenceant etrangement, avec une foultitude de repliques superbement trouvées, que certains ont qualifié de cultes par le passé. Le fil conducteur tient la route, et certains passages meritent de faire bosser la cervelle, chose rare dans un film. Helena Bonham Carter est toujours aussi douée en nevrosée, Brad Pitt, que je deteste habituellement sonne juste, etrange, mais correct dans ses propos sorties de nul part, quand a Edward Norton, et bien il a su me captiver tout le long du film, alors meme que j’ai eu du mal a comprendre arrivée a la fin.

Et puis un final sur where is my mind alors que tout part en tout sens.En sachant toute l’historique que ce morceau m’evoque, wouaw.

Oui, je suis incapable de vous fournir une critique complete ou concrete de Fight Club, mais je n’en retiendrais qu’une chose, c’est un film a voir absolument. Bien foutu, bien filmé, intelligent, interessant. Un putain de bon film.

Ps: je me suis beaucoup amusée d’entendre mon nom durant le film, le projet Kao ;P